Bourse > Cellectis > Cellectis : Le plongeon s'accélère sur la crainte d'une augmentation de capital
CELLECTISCELLECTIS ALCLS - FR0010425595ALCLS - FR0010425595
21.240 € +0.24 % Temps réel Euronext Paris
21.260 €Ouverture : -0.09 %Perf Ouverture : 21.320 €+ Haut : 21.140 €+ Bas :
21.190 €Clôture veille : 4 252Volume : +0.01 %Capi échangé : 751 M€Capi. :

Cellectis : Le plongeon s'accélère sur la crainte d'une augmentation de capital

CELLECTISCELLECTIS

(Tradingsat.com) - Cellectis accélérait vendredi sa chute vendredi en fin d'après-midi, plongeant de 25% à 2,45 euros vers 17 heures, sanctionné en Bourse après l'annonce de son intention d'accélérer son recentrage stratégique sur les domaines thérapeutique et agro-industriel à travers un projet de restructuration de grande ampleur.

Confrontée, depuis le début de l’année, à une forte pression concurrentielle dans le monde et en particulier sur le marché Nord américain, la société de biotechnologies a expliqué avoir subi une perte d’exploitation importante de son activité de vente des outils d’ingénierie des génomes pour la recherche.

Pour remédier à cette situation, le groupe va diminuer ses effectifs de façon significative en France et réduire ses coûts de fonctionnement de l’ordre de 10 millions d'euros. Néanmoins, les intentions de Cellectis "n'apporte[nt] qu'une réponse très partielle" aux attentes, estime le courtier Invest Securities. Ce dernier a abaissé aujourd'hui sa recommandation sur Cellectis de "Neutre" à "Vente", ramenant son objectif de cours à 2,4 euros, contre 4,5 euros auparavant.

Le broker s'attendait à ce que le groupe annonce une cession d'au moins un des 3 pôles pour financer le développement des autres, alors que Cellectis semble apparemment conserver sa structure existante. Dans ces conditions, Invest Securities pense que "l'annonce de ce jour est un pré-requis à un refinancement important" et prévient que "si le groupe ne cède pas son pôle Services dans l'immédiat, le financement des deux pôles actuellement en phase de développement ne peut passer que par une augmentation de capital".

Or, selon le courtier, cette levée de fonds risque de se faire avec "une décote qui pourrait aller encore au-delà de celle qu'a subie le cours depuis des mois", rappelant que le titre affiche déjà (au cours d'hier soir) une baisse de 58% depuis le début 2013.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...