Bourse > Cellectis > Cellectis : Cellectis se renforce dans les cellules souches
CELLECTISCELLECTIS ALCLS - FR0010425595ALCLS - FR0010425595
16.560 € +2.03 % Temps réel Euronext Paris
16.200 €Ouverture : +2.22 %Perf Ouverture : 16.660 €+ Haut : 16.200 €+ Bas :
16.230 €Clôture veille : 84 260Volume : +0.24 %Capi échangé : 585 M€Capi. :

Cellectis : Cellectis se renforce dans les cellules souches

tradingsat

par Noelle Mennella et Caroline Jacobs

PARIS (Reuters) - Cellectis va acquérir la société suédoise Cellartis, spécialiste des outils de recherche et développement in vitro dérivés des cellules souches, dans le cadre d'un contrat la valorisant environ 33,8 millions d'euros.

La société française de biotechnologie précise jeudi dans un communiqué que l'opération avancera de trois à quatre années son développement dans ce domaine, et souligne les "très fortes complémentarités" entre Cellectis et Cellartis dans l'ingénierie des génomes et la différenciation cellulaire.

Cellartis est spécialisées dans les cellules cardiaques ou de cellules de foie issues de cellules souches, principalement utilisées pour la recherche et les essais cliniques pharmaceutiques ainsi que dans des tests de toxicologie.

"Cette opération est transformante pour Cellectis. Elle va nous permettre de devenir un leader mondial dans les cellules souches", a déclaré à Reuters André Choulika, directeur général de Cellectis.

En contrepartie de la cession totale de leur participation, les actionnaires de Cellartis recevront 16,4 millions d'euros en numéraire et 1,93 million de titres Cellectis, selon le communiqué.

La valorisation de Cellartis autour de 33,8 millions d'euros est établie sur la base de la valeur de Cellectis retenue pour l'opération, soit neuf euros par action.

Marc Le Bozec, directeur financier de Cellectis, a assuré que l'opération devrait être relutive "au-delà de 2012".

Il a précisé que Cellartis était "faiblement déficitaire" et que son chiffre d'affaires se situait entre trois et cinq millions d'euros par an pour des charges annuelles comprises entre cinq et sept millions d'euros.

Le titre Cellectis a clôturé mercredi à 5,65 euros à la Bourse de Paris, faisant ressortir une capitalisation boursière de 65,96 millions d'euros.

Pour financer l'acquisition, Cellectis lèvera 50 millions d'euros auprès du Fonds stratégique d'investissement (FSI) et d'un industriel, Pierre Bastid. Cette levée de fonds prendra la forme d'une augmentation de capital réservée au prix de marché si celui-ci est au moins égal à 8 euros, avec un maximum de 9 euros par action, ou d'une émission d'obligations remboursables en actions (ORA) dans le cas contraire.

Le FSI, Pierre Bastid et les actionnaires de Cellartis se sont engagés à conserver leurs titres de 18 à 24 mois et les deux dirigeants fondateurs de Cellectis (André Choulika et David Sourdive) pendant 48 mois.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...