Bourse > Casino guichard > Casino guichard : Le conseil d'administration rejette le projet de fusion entre gpa et carrefour
CASINO GUICHARDCASINO GUICHARD CO - FR0000125585CO - FR0000125585
50.780 € -0.37 % Temps réel Euronext Paris
50.970 €Ouverture : -0.37 %Perf Ouverture : 51.250 €+ Haut : 50.260 €+ Bas :
50.970 €Clôture veille : 468 152Volume : +0.42 %Capi échangé : 5 636 M€Capi. :

Casino guichard : Le conseil d'administration rejette le projet de fusion entre gpa et carrefour

Le conseil d'administration rejette le projet de fusion entre gpa et carrefourLe conseil d'administration rejette le projet de fusion entre gpa et carrefour

(Tradingsat.com) - Nouveau rebondissement dans la bataille qui oppose les deux groupes français de la distribution alimentaire. Le conseil d'administration de Casino qui tenait ce matin une assemblée générale extraordinaire a constaté à l'unanimité, à l'exception de Monsieur Abilio Diniz, que le projet de fusion de Grupo Pão de Açucar (GPA) avec les activités de Carrefour au Brésil est contraire aux intérêts de GPA, de l'ensemble de ses actionnaires et de Casino. Il a rappelé que cette proposition, non sollicitée, est hostile et illégale.

Le conseil d'administration a réaffirmé par ailleurs son attachement à la politique de développement international de Casino centrée sur les pays à forte croissance ainsi que son engagement stratégique en faveur du Brésil, qui constitue un axe de développement majeur du groupe, et de GPA (dont Casino est le premier actionnaire avec 43% du capital et détient le co-contrôle via Wilkes).

Casino est depuis 12 ans un actionnaire actif et loyal de GPA, rappelle le groupe de Jean-Charles Naouri dans un communiqué publié cet après-midi. De même que pour ses autres filiales internationales cotées (Big C en Thaïlande, Exito en Colombie), Casino a apporté à GPA de façon constante un soutien dans de nombreux domaines (CRM, marques distributeurs, développement des formats de proximité, ...).

Casino estime d'une part que ce projet repose sur une vision stratégique erronée pour GPA. "Au Brésil, elle entraînerait un doublement du chiffre d'affaires réalisé dans le segment des hypermarchés (le portant de 11 à 26 Mds de R$ et de 47 à 51% du total alimentaire) alors même que les parts de marché de ce segment connaissent, à l'instar d'autres zones géographiques, une décroissance continue (de 56% à 54% entre 2008 et 2010, soit une croissance inférieure à celle du marché d'environ 5 points)", explique le groupe.

D'autre part, "les estimations de synergies annoncées par Gama en support de cette opération sont largement supérieures aux niveaux annoncés lors d'opérations similaires. Elles s'établiraient en effet à 3,2% du chiffre d'affaires 2010 combiné, contre une moyenne de l'ordre de 1% de synergies annoncées lors de dix opérations comparables."

Les risques d'exécution sont élevés et les termes financiers de l'opération conduiraient à une dilution massive et injustifiable des actionnaires de GPA, poursuit Casino. "Cette dilution se ferait à un prix décoté et sans justifications" et "aurait pour conséquence de diluer l'ensemble des actionnaires actuels de GPA sans que ces derniers ne puissent bénéficier d'un droit préférentiel de souscription".

Enfin, l'opération transformerait GPA, de société opérationnelle, en un holding de participations non contrôlées subissant une forte décote, ajoute Casino, avant de conclure : "Lors du Conseil d'Administration, Monsieur Abilio Diniz qui a participé aux débats, a réaffirmé son soutien à l'opération et n'a pas souhaité prendre part au vote. Le Conseil d'Administration a ainsi mandaté son Président afin de présenter dans les meilleurs délais la position de Casino au Conseil d'Administration de Wilkes et, plus généralement, de la faire valoir par tous les moyens nécessaires, dans le respect des accords existants et de la réglementation brésilienne."

A la Bourse de Paris, le titre Casino perd 1,2% tandis que celui de Carrefour recule de 3,2% alors que le rapprochement des activités brésiliennes du groupe avec celles de GPA a désormais peu de chance d'aboutir, d'autant que, d'après Reuters, le gouvernement brésilien aurait retiré son soutien au projet controversé.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...