Bourse > Casino guichard > Casino guichard : La Concurrence appelle la distribution à corriger ses alliances
CASINO GUICHARDCASINO GUICHARD CO - FR0000125585CO - FR0000125585
43.825 € +1.35 % Temps réel Euronext Paris
43.320 €Ouverture : +1.17 %Perf Ouverture : 43.835 €+ Haut : 43.300 €+ Bas :
43.240 €Clôture veille : 109 363Volume : +0.10 %Capi échangé : 4 864 M€Capi. :

Casino guichard : La Concurrence appelle la distribution à corriger ses alliances

La Concurrence appelle la distribution à corriger ses alliancesLa Concurrence appelle la distribution à corriger ses alliances

PARIS (Reuters) - L'Autorité de la concurrence estime que les alliances entre les centrales d'achats de plusieurs distributeurs présentent des risques concurrentiels, tant vis-à-vis des fournisseurs que des consommateurs, et appelle les distributeurs à certaines corrections.

Dans un contexte de guerre des prix qui exerce une pression accrue sur leurs marges, certains distributeurs français ont rapproché leurs centrales d'achats pour pouvoir peser davantage dans les négociations commerciales avec leurs fournisseurs.

Auchan s'est allié à Système U, Casino à Intermarché et Carrefour à Cora, ces alliances représentant plus de 90% du marché de la distribution.

"L'Autorité de la concurrence a cartographié les risques concurrentiels liés à ces accords. Il est important que les enseignes concernées les prennent en compte", a fait savoir Bruno Lasserre, président de l'Autorité.

Faute de quoi, les distributeurs "s'exposeraient à d'éventuelles actions contentieuses", a-t-il ajouté.

Dans un avis très attendu rendu public mercredi, l'Autorité estime que ces alliances présentent un risque pour les industriels, fournisseurs de la grande distribution, de "limitation de l'offre, de réduction de la qualité ou de l'incitation à l'innovation ou à l'investissement", ainsi que d'une éviction pure et simple de certains fournisseurs.

Vis-à-vis des consommateurs, elle souligne que les échanges d'informations entre distributeurs sont susceptibles d'amoindrir la concurrence entre enseignes, "une symétrie des conditions d'achat pouvant favoriser une collusion sur le marché de la distribution de détail".

Ces regroupements dans les achats peuvent aussi réduire la mobilité entre les différents réseaux d'enseignes.

"Certaines pratiques appellent à la vigilance", estime l'Autorité, évoquant notamment les "nombreux cas de déréférencement ou de menaces de déréférencement", ou bien des demandes de "déflation sensible de prix" sans contreparties de la part des distributeurs.

L'Autorité demande donc aux distributeurs de "porter une attention particulière à la manière dont ils choisissent les fournisseurs concernés par le périmètre des accords".

Elle rappelle de façon générale "l'importance de renforcer la concurrence dans le secteur de la grande distribution" et préconise l'instauration d'une "obligation légale d'information préalable pour tout nouvel accord de rapprochement".

Elle propose aussi une modification du Code de commerce afin de pouvoir mieux qualifier les abus de dépendance économique.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...