Bourse > Casino guichard > Casino guichard : Casino rachète la part de galeries lafayette dans monoprix
CASINO GUICHARDCASINO GUICHARD CO - FR0000125585CO - FR0000125585
41.440 € -1.38 % Temps réel Euronext Paris
41.950 €Ouverture : -1.22 %Perf Ouverture : 42.120 €+ Haut : 41.440 €+ Bas :
42.020 €Clôture veille : 440 806Volume : +0.40 %Capi échangé : 4 600 M€Capi. :

Casino guichard : Casino rachète la part de galeries lafayette dans monoprix

tradingsat

par Matthias Blamont et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Casino a annoncé vendredi le rachat aux Galeries Lafayette de la moitié de Monoprix qu'il ne détient pas encore pour 1,18 milliard d'euros, une transaction qui met fin au contentieux entre les deux propriétaires de l'enseigne.

Casino et les Galeries Lafayette, actionnaires à 50-50 de Monoprix, étaient engagés depuis février dans un bras de fer économico-juridique au sujet de la valorisation de la participation des Galeries dans l'enseigne de centre-ville.

"Dans le cadre d'une conciliation sous l'égide du président du tribunal de commerce de Paris, Casino et Groupe Galeries Lafayette, actionnaires à parité dans Monoprix depuis 2000, ont signé le 28 juin une lettre d'intention portant sur la participation de 50% détenue par Groupe Galeries Lafayette dans Monoprix", indiquent les deux sociétés dans un communiqué commun.

"Les deux groupes ont pour objectif de parvenir à un protocole transactionnel prévoyant la cession par le groupe Galeries Lafayette de cette participation d'ici au 30 octobre 2013, au prix de 1.175 millions d'euros, indexé à compter du 1er avril 2013", ajoutent-elles. "L'acquisition par Casino interviendrait après accord de l'Autorité de la concurrence."

Les deux sociétés indiquent envisager de renoncer, après la transaction, aux procédures judiciaires qui les opposent depuis plusieurs mois.

L'Autorité de la concurrence pourrait donner son feu vert à l'opération tout en demandant à Casino de céder des actifs dans les villes où les deux marques seraient jugées trop présentes.

ACTIF STRATÉGIQUE

Jean-Charles Naouri, PDG de Casino, sera nommé administrateur de Monoprix ce vendredi lors de l'assemblée générale du distributeur. Une fois propriétaire à 100% de Monoprix, Casino présentera un nouveau PDG pour gérer la marque et remplacer l'actuel dirigeant, Philippe Houzé.

"C'est une très bonne nouvelle car le prix présenté est un peu inférieur à la valeur comptable des 50% que le groupe détient déjà (1,2 milliard d'euros à fin 2010, NDLR). C'est rassurant car certains craignaient un chiffre beaucoup plus élevé", souligne un opérateur de marché basé à Paris.

"Même si l'opération augmentera l'exposition de Casino sur le marché français, mature, et pèsera sur ses ratios de dette nette, elle améliorera la rentabilité et la génération de cash flow grâce au modèle économique de Monoprix, solide, défensif et profitable", écrivent les analystes de Barclays dans une note.

Selon eux, la transaction valorise Monoprix 1,4 fois le chiffre d'affaires et 6,7 fois l'excédent brut d'exploitation prévus pour 2012.

Casino avait initialement proposé aux Galeries Lafayette de racheter cette participation 700 millions d'euros. De son côté, Galeries Lafayette avait entamé les négociations à 1,95 milliard d'euros, puis avait proposé de vendre sa part pour 1,35 milliard ou d'acheter celle de Casino pour le même prix.

En Bourse, à 13h50, l'action Casino progressait de 2,13% à 68,42 euros. L'indice Stoxx du secteur européen de la distribution gagnait 0,9%.

Casino, qui mise depuis plusieurs années sur la "proximité" en France, a toujours considéré Monoprix comme un actif stratégique.

L'enseigne a dégagé une marge opérationnelle de 7,6% en 2011 tandis que la rentabilité de Casino en France s'est élevée à 4% sur la même période.

Désireux de diversifier ses sources de revenus, le groupe basé à Saint-Etienne (Loire) a parachevé la semaine dernière la prise de contrôle du distributeur brésilien Grupo Pao de Açucar (GPA).

Les actifs brésiliens, une fois consolidés, devraient représenter près de 44% des ventes de Casino et plus de la moitié de son bénéfice d'exploitation.

Avec Blaise Robinson, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...