Bourse > Casino guichard > Casino guichard : En baisse, mais Muddy Waters ne fait pas l'unanimité
CASINO GUICHARDCASINO GUICHARD CO - FR0000125585CO - FR0000125585
41.440 € -1.38 % Temps réel Euronext Paris
41.950 €Ouverture : -1.22 %Perf Ouverture : 42.120 €+ Haut : 41.440 €+ Bas :
42.020 €Clôture veille : 440 806Volume : +0.40 %Capi échangé : 4 600 M€Capi. :

Casino guichard : En baisse, mais Muddy Waters ne fait pas l'unanimité

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après avoir dérapé de 11,5% hier, l'action Casino, l'un des holdings cotés menant du groupe de distribution à Jean-Charles Naouri, souffrait toujours à la Bourse de Paris : elle perd encore 4% ce matin, à 41,6 euros. Plombé par une note assassine de Muddy Waters, le titre peut pourtant se prévaloir du soutien d'autres bureaux d'études ne partageant pas les thèses du vendeur à découvert américain.

La capitalisation de Casino n'en a pas moins perdu plus de 800 millions d'euros depuis mercredi soir, pour revenir à cette heure à moins de 4,7 milliards d'euros.

Rappel des épisodes précédents : les 15 et 16 décembre selon des avis publiés par l'AMF, le vendeur à découvert américain dirigé par Carson Block, Muddy Waters, a pris des positions “short” sur les titres Casino et Rallye à hauteur d'environ 1% du capital dans les deux cas.

Sur Tweeter, le 16 décembre, Muddy Waters a ensuite annoncé qu'il révélerait le lendemain, sans évidemment le dévoiler, le nom d'une 'grande valeur liquide de la zone euro dotée d'un fort potentiel de baisse'.

Hier 17 décembre, Muddy Waters est passé à l'acte en publiant, sur son site Internet, une note de recherche assassine pour Casino et Rallye. En substance, tout en estimant que Jean-Charles Naouri est un “génie”, Muddy Waters affirme que sa cascade de holdings (Casino, Rallye, Foncière Euris, Finatis pour ne retenir que celles qui sont cotées en Bourse), consolide une part excessive des résultats de leurs filiales relativement à leur poids au capital. Et ce alors que la dette inscrite au bilan, elle, est bien réelle. De ce fait, Muddy Waters affirme que les comptes des sociétés ne dressent pas un portrait fidèle de la situation financière jugée fragile de l'ensemble de la “cascade Naouri”. Muddy Waters juge donc que l'action Casino vaut moins de 7 euros, et Rallye... zéro.

Et les actions Casino et Rallye de chuter. De ce fait, Muddy Waters et ceux qui l'ont suivi ont déjà gagné beaucoup d'argent.

Casino et Rallye ont vivement réagi hier : 'ce rapport à charge comporte des allégations grossièrement erronées auxquelles le groupe apportera des réponses circonstanciées', indiquent les holdings, qui parlent aussi “d'informations trompeuses” et menacent Muddy Waters de poursuites judiciaires, tout en annonçant la saisie de l'AMF.

Sur son compte Tweeter, Muddy Waters persiste et signe en se moquant : “dans le domaine de la vente à découvert activiste', peut-on lire, 'plus une société menace rapidement de poursuites judiciaires, plus elle a peur de la thèse du vendeur 'short'. Dans le cas de Casino, cela a pris 3 heures et demi', ironise un tweet.

Qu'attendre désormais ? “Maintenant que le mal est fait, la bataille va se déplacer sur le plan comptable et tout sera affaire d'interprétation des montages financiers du distributeur et de sa holding de tête, qui n'étaient pas inconnus des investisseurs”, commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

Et les spécialistes d'ajouter : “certains analystes sell-side ont répliqué dès hier en contestant l'approche de Muddy Waters, notamment sur la question de l'EBITDA contre l'EBITDAR ou encore sur le comptage de la dette”.

Par exemple chez Bernstein, qui maintient son conseil acheteur de surperformance sur le titre Casino ce matin : 'Casino est extrêmement transparent... mais complexe', indique la note. Bernstein contredit 'catégoriquement' Muddy Waters qui affirme que 'les comptes de Casino surestiment son EBITDA d'environ 100%'. Il faut juste tenir compte des autres filiales cotées, dont les comptes sont également disponibles, argumente Bernstein, pour qui 'Muddy Waters n'apporte pas la preuve de l'affaire qu'il prétend soulever'.

Idem chez Bryan Garnier, toujours à l'achat sur Casino : 'on peut faire dire ce que l'on veut aux chiffres. Mais à la fin, on retiendra que ce rapport (de Muddy Waters, ndlr) reflète probablement l'exaspération de la communauté financière quant à la dette et à la complexité du groupe'. Et ce alors que Casino vient juste d'annoncer un plan de désendettement. A suivre.

EG

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...