Bourse > Casino guichard > Casino guichard : Casino attendu sur les perspectives au brésil et sur ses marges
CASINO GUICHARDCASINO GUICHARD CO - FR0000125585CO - FR0000125585
41.440 € -1.38 % Temps réel Euronext Paris
41.950 €Ouverture : -1.22 %Perf Ouverture : 42.120 €+ Haut : 41.440 €+ Bas :
42.020 €Clôture veille : 440 806Volume : +0.40 %Capi échangé : 4 600 M€Capi. :

Casino guichard : Casino attendu sur les perspectives au brésil et sur ses marges

tradingsat

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Casino, sorti vainqueur de son bras de fer avec Carrefour au Brésil, sera très attendu jeudi sur sa vision de l'avenir aux côtés d'Abilio Diniz comme sur l'évolution de ses marges en France, où le groupe subit de féroces pressions concurrentielles.

Casino, qui publie ses résultats semestriels le 28 juillet avant l'ouverture de la Bourse, a contré la manoeuvre de son allié brésilien visant à fusionner le distributeur Grupo Pao de Açucar (GPA) avec la filiale brésilienne de Carrefour, mais il se retrouve aujourd'hui dans un face-à-face délicat avec l'homme d'affaires brésilien.

"Casino a fait valoir ses droits avec succès pour empêcher la fusion de GPA avec Carrefour. Mais ses relations avec son partenaire sont très dégradées", commentent les analystes de Bernstein dans une note, disant attendre jeudi des précisions sur le plan de développement de GPA et sur les intentions de Casino pour s'assurer du contrôle du distributeur.

Le groupe stéphanois, qui co-contrôle GPA avec Abilio Diniz au sein de la holding Wilkes, dispose aux termes d'un pacte d'actionnaires d'une option lui donnant de facto le contrôle de GPA (via le transfert automatique d'une action Wilkes) en juin 2012.

Mais avec la dégradation des relations entre le PDG de Casino Jean-Charles Naouri et Abilio Diniz, nombre d'investisseurs s'interrogent sur les options possibles pour GPA, allant du statu quo jusqu'en juin 2012 au rachat de la participation de l'homme d'affaires brésilien, en passant par une guérilla juridique.

"GAGNER LA PAIX"

De source proche du dossier, on assure que Casino ne poursuit à ce jour "aucune démarche proactive".

Une chose est sûre : les deux partenaires doivent s'assurer de la poursuite du plan de développement de GPA passant par la fusion en cours avec Casas Bahia, le Darty brésilien, et la diversification des formats vers plus de proximité, le distributeur étant encore très exposé aux hypermarchés.

Dans l'entourage de Casino, on veut croire que "le sujet Abilio Diniz est clos" et que Jean-Charles Naouri est "serein mais vigilant".

"La bataille est gagnée, il faut maintenant gagner la paix", a estimé une autre source, précisant que le mot d'ordre était aujourd'hui "de se concentrer sur le business de GPA".

Le distributeur français sera aussi très attendu jeudi sur l'évolution de ses marges en France, alors que la guerre des prix fait rage dans la grande distribution.

Le résultat opérationnel courant devrait progresser de 7% à 580 millions d'euros, selon le consensus de 12 analystes interrogés par Reuters, pour un chiffre d'affaires en hausse de 18% à 15,98 milliards d'euros.

Les ventes devraient afficher une résistance en France, y compris pour les hypermarchés, et une très puissante dynamique dans les pays émergents, en particulier en Amérique latine, où la croissance organique pourrait atteindre 11% à 13% au deuxième trimestre, selon les analystes.

Mais les marges du groupe devraient souffrir des baisses de prix consenties chez Franprix et Leader Price, tandis qu'elles devraient grimper à l'international, qui compte maintenant pour 49% du résultat opérationnel.

Le titre Casino a clôturé à 64,59 euros lundi à la Bourse de Paris, enregistrant un repli de 11,5% depuis début janvier, alors que Carrefour abandonne 28% sur la période. Sa capitalisation boursière ressort à 7,1 milliards d'euros.

Les deux groupes se traitent cependant sur des multiples de valorisation quasiment identiques (10,9 fois les bénéfices 2012 estimés pour Casino et 10,8 fois pour Carrefour).

Avec la contribution de Michel Pires Brito, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...