Bourse > Carrefour > Carrefour : Le patron de gpa presse casino d'étudier l'accord avec carrefour
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
21.590 € +0.14 % Temps réel Euronext Paris
21.475 €Ouverture : +0.54 %Perf Ouverture : 21.650 €+ Haut : 21.240 €+ Bas :
21.560 €Clôture veille : 2 299 960Volume : +0.30 %Capi échangé : 16 327 M€Capi. :

Carrefour : Le patron de gpa presse casino d'étudier l'accord avec carrefour

Le patron de gpa presse casino d'étudier l'accord avec carrefourLe patron de gpa presse casino d'étudier l'accord avec carrefour

SAO PAULO (Reuters) - Le président de Grupo Pao de Açucar (GPA) Abilio Diniz presse son partenaire français Casino d'étudier "sans précipitation ni passion" le plan visant au rapprochement du brésilien et de Carrefour, selon les termes d'une déclaration publiée vendredi.

La guerre pour le contrôle du distributeur a éclaté mardi avec un schéma de rapprochement entre Carrefour et GPA, déjà allié à Casino, et financé par la banque publique BNDES (Banque nationale brésilienne de développement).

Cet accord est dans l'intérêt des actionnaires et des consommateurs, explique Abilio Diniz dans une publicité parue dans la presse, mais Casino, qui détient plus de droits de vote dans GPA que le Brésilien et sa famille, n'entend pas céder aussi facilement dans un dossier qui implique l'un des ses principaux concurrents français.

Donnant naissance à un géant de la distribution au chiffre d'affaires de plus de 30 milliards d'euros, le projet ferait de GPA le premier actionnaire de Carrefour avec une participation pouvant atteindre 17%, devançant celle de 14% détenue par Blue Capital (le véhicule d'investissement du fonds Colony et de Groupe Arnault, holding de contrôle de LVMH).

Abilio Diniz, présenté comme l'architecte de ce dossier réfute, les allégations de Casino qui juge que son partenaire a violé la loi et le pacte d'actionnaires qui les lie en se tournant vers Carrefour.

Ce pacte signé il y a dix ans donne le contrôle opérationnel de GPA à Abilio Diniz et Casino, à parité. Il donne aussi au groupe de Jean-Charles Naouri, PDG de Casino, la possibilité d'être seul maître à bord à compter de juin 2012, grâce à l'exercice d'une option d'achat.

"Je suis persuadé que les négociations ont eu lieu de manière valable, dans le respect de la législation brésilienne, de notre pacte d'actionnaires et des principes éthiques qui encadrent le commerce", déclaré Albilio Diniz dans cette publicité.

"Pour l'instant, Casino se permet de condamner, à la va-vite et avec émotion, une transaction sans même l'analyser", écrit-il. "La principale question est la suivante: cette transaction est elle bonne ou non pour Pao de Açucar ?"

Le journal brésilien Valor Economico a rapporté que le gouvernement a demandé à la BNDES d'évaluer l'accord Carrefour-GPA avec prudence afin d'éviter qu'il suscite la critique.

L'opposition condamne l'implication de la banque, estimant que l'accord en question sert avant tout les intérêts d'un homme d'affaires puissant au détriment des consommateurs et de la concurrence.

Si l'accord Carrefour-GPA se concrétisait, l'entité disposerait de 27% du marché de la distribution, plus du double de la part de leur concurrent le plus immédiat, Wal-Mart, qui en détient une part d'environ 12%.

Guillermo Parra-Bernal, Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...