Bourse > Carrefour > Carrefour : Le cabinet deminor opposé à la cession de dia par carrefour
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
23.280 € +1.70 % Temps réel Euronext Paris
22.890 €Ouverture : +1.70 %Perf Ouverture : 23.425 €+ Haut : 22.885 €+ Bas :
22.890 €Clôture veille : 2 949 880Volume : +0.39 %Capi échangé : 17 605 M€Capi. :

Carrefour : Le cabinet deminor opposé à la cession de dia par carrefour

Le cabinet deminor opposé à la cession de dia par carrefourLe cabinet deminor opposé à la cession de dia par carrefour

par Julien Ponthus et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Le cabinet de conseil aux actionnaires Deminor a déclaré lundi à Reuters qu'il prenait position contre le projet de Carrefour de mettre en Bourse sa filiale de hard discount Dia, une voix de plus dans le concert grandissant des opposants à cette opération.

Deminor juge que cette opération s'apparente à "un démantèlement" et que le fonds Colony et Groupe Arnault, qui détiennent environ 14% du capital et 20% des droits de vote, tentent une "manoeuvre désespérée d'investisseurs cherchant à tout prix à compenser les pertes subies sur leur investissement".

Actionnaires de référence du groupe depuis mars 2007, Colony et Groupe Arnault (holding familiale de Bernard Arnault, PDG de LVMH) ont acquis leur participation pour un prix moyen évalué à environ 47 euros par action, un niveau encore très supérieur au cours actuel du titre, et auquel s'ajoute le coût de la dette contractée pour financer leur participation.

L'action Carrefour s'échangeait 31,57 euros lundi à 12h40, en baisse de 0,7% depuis l'ouverture du marché.

Hervé Defforey, un actionnaire familial et fils du cofondateur de Carrefour, a récemment pris position contre la cession ainsi que le fonds "activiste" américain Knight Vinke.

Les syndicats de Carrefour s'opposent également à la cession qui, avec les revendications sur les conditions de travail et les salaires, est à l'origine du mouvement de grève qu'ils ont lancé samedi.

LES SYNDICATS CONTRE

Le Fonds commun de placement d'entreprise (FCPE) des salariés possède 1,34% du capital et plus de 2% des droits de vote et devrait voter contre la cession de Dia lors de l'assemblée générale du 21 juin, a déclaré lundi à Reuters le délégué national du syndicat CFDT Serge Corfa.

Les négociations avec les syndicats concernant les salaires et les conditions de travail vont reprendre mercredi, a indiqué un porte-parole de Carrefour qui n'a pas voulu commenter la position des actionnaires salariés sur la cession de Dia.

L'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam), jointe par Reuters, a déclaré par la voix de sa présidente Colette Neuville qu'elle n'avait pas encore pris position dans ce dossier.

Deminor et l'Adam tiennent régulièrement un rôle médiatique et de mobilisation des actionnaires lors des conflits au sein ou entre entreprises cotées. Ils ne soutiennent pas nécessairement les mêmes parties durant ces conflits et ont ainsi pris des positions opposées en 2010 lors du "raid furtif" réalisé par le groupe de luxe LVMH - contrôlé par Bernard Arnault - au sein du capital d'Hermès.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...