Bourse > Carrefour > Carrefour : En hausse, crédit suisse mise sur georges plassat
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
21.590 € +0.14 % Temps réel Euronext Paris
21.475 €Ouverture : +0.54 %Perf Ouverture : 21.650 €+ Haut : 21.240 €+ Bas :
21.560 €Clôture veille : 2 299 960Volume : +0.30 %Capi échangé : 16 327 M€Capi. :

Carrefour : En hausse, crédit suisse mise sur georges plassat

tradingsat

(CercleFinance.com) - D'un coup, les analystes de Crédit Suisse ont changé leur fusil d'épaule sur le très décrié titre Carrefour : ce matin, ils sont passés du conseil vendeur de 'sous-performance' à celui, acheteur, de 'surperformance', sans passer par la position intermédiaire 'neutre'. L'action a aussi été intégrée à leur liste des valeurs préférées en Europe ('Europe Focus List'), et enfin l'objectif de cours est porté de 15 à 17,5 euros.

'Nous pensons que l'arrivée du nouveau PDG pourrait jouer le rôle de catalyseur du premier changement concret en bien des années', indique la note.

Ce matin en Bourse de Paris, l'action Carrefour bondit d'ailleurs de plus de 4% à 14,5 euros dans un marché en baisse marquée de 1,8%.

La principale raison de ce revirement est donc l'arrivée d'un nouveau patron du distributeur français en la personne de Georges Plassat, passé par Casino et aussi Vivarte, qu'il a redressé. 'Nous ne savons pas encore quelle sera en détail sa politique, mais étant donné sa solide expérience dans le secteur, nous espérons et nous attendons de lui qu'il initie et mène à bien un changement radical attendu de longue date', peut-on lire dans le document.

Certes, Carrefour a des problèmes de coûts : Crédit Suisse estime notamment qu'en France, 'ses prix sont toujours supérieurs de 4% à ceux d'Edouard Leclerc', et que les résultats de la branche non alimentaire sont en baisse depuis 2004. 'Il s'agit de chiffres préoccupants, mais ils démontrent qu'il existe des opportunités à côté des problèmes', indique l'analyste.

Crédit Suisse ajoute que s'il décidait de se concentrer sur les régions les plus importantes, Carrefour pourrait dégager quelque cinq milliards d'euros en sortant des 10 pays où sa présence est la moins significative.

Au final, le conseil de 'surperformance' n'intègre pas à ce stade le succès d'une nouvelle stratégie, d'autant qu'à court terme la situation devrait rester difficile. Mais à son bas niveau actuel, le titre leur semble maintenant assez bas pour que le moindre signe de reprise n'entraîne sa revalorisation.

En cas de 'bonne exécution' d'une nouvelle orientation, les analystes estiment qu'ils pourraient plus haut que 17,5 euros. A suivre.

Après 1,12 euro en 2011, Crédit Suisse table sur un bénéfice par action Carrefour de 1,34 euro cette année et de 1,47 euro en 2012, ces deux derniers chiffres ayant été ajustés en légère baisse à l'occasion de la publication de la note.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...