Bourse > Carrefour > Carrefour : Carrefour et guyenne & gascogne sont bien en discussions
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
21.590 € +0.14 % Temps réel Euronext Paris
21.475 €Ouverture : +0.54 %Perf Ouverture : 21.650 €+ Haut : 21.240 €+ Bas :
21.560 €Clôture veille : 2 299 960Volume : +0.30 %Capi échangé : 16 327 M€Capi. :

Carrefour : Carrefour et guyenne & gascogne sont bien en discussions

Carrefour et guyenne & gascogne sont bien en discussionsCarrefour et guyenne & gascogne sont bien en discussions

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour et Guyenne et Gascogne, son principal franchisé sur le marché français, ont confirmé jeudi poursuivre des discussions sur un possible rapprochement.

Les deux groupes ont cependant précisé qu'à ce stade, il n'y avait "aucune certitude" pour que les discussions aboutissent à un accord.

Guyenne et Gascogne exploite directement six hypermarchés Carrefour et 27 supermarchés Carrefour Market dans le sud-ouest de la France. Elle est également associée à 50-50 avec Carrefour dans Sogara, qui exploite 13 hypermarchés et possède 8,32% de la filiale espagnole de Carrefour.

Mercredi, Guyenne et Gascogne avait déclaré être en discussions avec le géant de la distribution sur des sujets incluant d'éventuels "prolongements capitalistiques", alors que Le Figaro évoquait une offre publique d'échange pure et simple.

Un rachat de Guyenne et Gascogne permettrait à Carrefour de préserver une part non négligeable de son chiffre d'affaires en France, alors qu'il bataille pour enrayer la baisse de la part de marché de ses hypermarchés dans l'Hexagone. Elle lui permettrait aussi de consolider 100% de Carrefour Espagne.

"Globalement, si elle va à son terme, c'est plutôt une opération saine car il est logique pour Carrefour d'intégrer son principal franchisé en France", a commenté un analyste basé à Paris. "Pour une fois, il s'agit d'une opération purement industrielle et non d'une opération financière."

"MARGE FINANCIÈRE LIMITÉE"

"Carrefour veut sécuriser ces actifs (...) mais sa marge de manoeuvre financière est limitée", relève un autre analyste.

Un accord sur les modalités financières de l'opération pourrait se révéler complexe à trouver avec les actionnaires de Guyenne et Gascogne.

La société est détenue à 21,3% par la famille fondatrice Beau, qui souhaite sortir, et dont l'engagement de conservation des titres arrive à échéance le 15 décembre.

Elle est aussi détenue à 21% par le fonds First Eagle, les fonds International Value Advisors (7,8%) et Holding de Lisbonne (7,4%) ainsi que par la société de gestion française Tocqueville Finance (4,8%).

Une offre en actions semble délicate, aux yeux de certains analystes, compte tenu du parcours du titre Carrefour et des perspectives encore incertaines de redressement du deuxième distributeur mondial.

Une offre en numéraire semble moins difficile, bien que la génération de cash du groupe a été très entamée par cinq avertissements sur résultats en l'espace d'un an.

Certains analystes évoquent une possible offre mixte, mêlant numéraire et titres.

Carrefour pourrait financer une partie de l'opération par la cession d'un autre franchisé, Altis, détenu avec l'espagnol Eroski, a-t-on indiqué à Reuters de source industrielle, confirmant une information des Echos.

Carrefour comme ses principaux actionnaires, Colony Capital et Groupe Arnault (holding familiale du PDG de LVMH Bernard Arnault), se refusaient à tout commentaire sur cette option.

Après une hausse de 4,3% à la Bourse de Paris mercredi, le titre Guyenne et Gascogne prenait encore 4,4% jeudi à 9h40, à 88,80 euros, affichant progression de 9,8% depuis début janvier et une capitalisation boursière de plus de 590 millions d'euros. L'action Carrefour avançait quant à elle de 0,57% à 18,55 euros, accusant une chute de près de 40% depuis le début de l'année.

Guyenne et Gascogne a tenu à préciser qu'en cas d'accord, un

rapprochement serait réalisé "sur la base de niveaux de Bourse non affectés par les rumeurs de presse" récentes.

La société mère de Guyenne et Gascogne a réalisé un chiffre d'affaires de 337,1 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, et Sogara des ventes de 940,5 millions.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...