Bourse > Carrefour > Carrefour : Carrefour ébauche sa nouvelle stratégie pour ses hypermarchés
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
23.280 € +1.70 % Temps réel Euronext Paris
22.890 €Ouverture : +1.70 %Perf Ouverture : 23.425 €+ Haut : 22.885 €+ Bas :
22.890 €Clôture veille : 2 949 880Volume : +0.39 %Capi échangé : 17 605 M€Capi. :

Carrefour : Carrefour ébauche sa nouvelle stratégie pour ses hypermarchés

Carrefour ébauche sa nouvelle stratégie pour ses hypermarchésCarrefour ébauche sa nouvelle stratégie pour ses hypermarchés

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Carrefour a évoqué lundi devant les syndicats du groupe quelques pistes sur sa stratégie pour ses hypermarchés français, qui passera par la redynamisation de l'électroménager, la fermeture d'espaces de bijouterie déficitaires et la mise en libre-service de la téléphonie.

Le premier distributeur européen, qui bataille pour enrayer une perte continue de ses parts de marché en France, s'est montré "plutôt rassurant" concernant les emplois de la force de vente, a-t-on appris auprès des syndicats du groupe.

Il a mis l'accent sur la souplesse de gestion qui sera désormais laissée aux directeurs de magasins et sur la nécessité de poursuivre une politique de prix bas sur les produits alimentaires courants, a-t-on ajouté de mêmes sources.

Dans le non-alimentaire (électroménager, électronique, textile, loisirs), principal point noir de Carrefour qui perd de l'argent face aux enseignes spécialisées et au commerce en ligne, le directeur des opérations en France Noël Prioux a surpris les syndicats en annonçant sa volonté d'investir dans l'électroménager.

"Il a plutôt insisté sur la nécessité de redynamiser l'outil commercial. Il n'a pas parlé de couper dans les dépenses mais au contraire d'investir, notamment dans les produits blancs, auxquels il a dit croire", a déclaré à Reuters Dejan Terglav, représentant de Force Ouvrière (majoritaire).

Carrefour a également annoncé la fermeture de 60 bijouteries sur une centaine environ et la transformation des boutiques de téléphonie en libres-services. Les vendeurs concernés dans les bijouteries et la téléphonie -environ 300 personnes- seront reclassés, a assuré la direction aux syndicats.

Noël Prioux s'est en revanche abstenu de toute indication précise concernant deux secteurs de poids: l'électronique et le textile.

LES SIÈGES ET LA LOGISTIQUE

Il semble que le groupe veuille renoncer à une centralisation excessive et contre-productive pour laisser, à l'instar de ce qui se passe chez ses concurrents Leclerc ou Auchan, toute latitude aux directeurs de magasins pour s'adapter au cas par cas, selon les besoins de leur clientèle.

"C'est un retour au simple bon sens commerçant", s'est félicité Dejan Terglav.

Mais les syndicats craignent toujours quelque 3.000 suppressions d'emplois dans les sièges et les services logistiques du groupe. "Là, les craintes restent entières", a dit le représentant de FO.

Interrogé, Carrefour a fait savoir que "différents projets avaient été abordés concernant les hypermarchés (...) qui feront l'objet de consultations avec les partenaires sociaux".

Georges Plassat, nommé PDG le 24 mai, a une solide réputation d'expert de la distribution et des restructurations musclées. Artisan du redressement du distributeur de chaussures et d'habillement Vivarte, il y avait massivement taillé dans les coûts.

Les marchés attendent maintenant sa feuille de route pour remettre à flot un groupe entravé par des errements stratégiques et par une érosion continue de ses parts de marché en France, où il réalise encore 40% de son chiffre d'affaires.

La première intervention de Georges Plassat, programmée pour l'assemblée générale du 18 juin, pourrait donner quelques indications aux investisseurs. Mais il faudra vraisemblablement attendre le courant de l'été, avant les résultats semestriels le 30 août, pour avoir un plan stratégique détaillé.

En Bourse, le titre Carrefour s'échange à 13,96 euros à 13h10 (+1%), dans un marché en progression de 0,3%. Il chute de 20% depuis le début de l'année, sous-performant lourdement l'indice européen de la distribution qui perd 8% sur la période.

L'action Carrefour avait abandonné 25% en 2011.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...