Bourse > Carrefour > Carrefour : Carrefour dévoile son offre sur guyenne et gascogne
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
21.710 € +0.46 % Temps réel Euronext Paris
21.650 €Ouverture : +0.28 %Perf Ouverture : 21.730 €+ Haut : 21.590 €+ Bas :
21.610 €Clôture veille : 2 477 220Volume : +0.33 %Capi échangé : 16 418 M€Capi. :

Carrefour : Carrefour dévoile son offre sur guyenne et gascogne

Carrefour dévoile son offre sur guyenne et gascogneCarrefour dévoile son offre sur guyenne et gascogne

PARIS, 12 décembre - Carrefour a annoncé lundi qu'il offrait 74,25 euros par action en numéraire pour racheter Guyenne et Gascogne, son principal franchisé sur le marché français, valorisant ce dernier à au moins 494 millions d'euros.

Le succès de l'offre, qui prévoit également la possibilité d'un échange de titres, paraît assuré, des actionnaires de Guyenne et Gascogne contrôlant 57% du capital s'étant d'ores et déjà engagés à apporter leurs actions, dont 50% au titre de l'offre publique d'échange (OPE).

Le numéro deux mondial de la grande distribution a parallèlement annoncé qu'il prévoyait d'exercer son option de vente de sa participation de 50% dans Altis, un autre franchisé, ce qui devrait lui rapporter 153 millions d'euros et contribuer au financement du rachat de Guyenne et Gascogne.

Partenaire de Carrefour depuis 1966, la société, qui est principalement implantée dans le sud-ouest de la France, a fait savoir que son conseil d'administration avait approuvé à l'unanimité le projet de transaction.

Carrefour n'avait guère d'autre choix, aux yeux de certains analystes, que de prendre le contrôle total de son franchisé dont l'actionnaire principal souhaite sortir.

Le distributeur a déjà perdu sa franchise avec Coop Atlantique (passé chez Système U) et bataille pour enrayer la baisse de sa part de marché dans l'Hexagone.

Selon les modalités dévoilées par les deux groupes dans des communiqués distincts, l'action Guyenne et Gascogne serait valorisée au mieux à 74,25 euros dans le cadre de l'offre en numéraire, soit 494 millions d'euros pour la totalité de l'offre.

L'OPE valoriserait de son côté Guyenne et Gascogne à 462,3 millions d'euros, soit 69,537 euros par action, à comparer à un dernier cours coté de 87,60 euros vendredi, l'action ayant été suspendue lundi.

Ce prix ne tient pas compte toutefois du projet de Guyenne et Gascogne de verser à ses actionnaires un acompte sur dividende de sept euros par action.

En incluant ce dividende, les actionnaires optant pour l'offre en cash recevraient 81,25 euros par titre.

"Le prix offert est en ligne avec la moyenne à un mois du cours de Guyenne et Gascogne avant le démarrage des rumeurs le 7 décembre", a déclaré à Reuters un porte-parole de Carrefour.

Mardi dernier, avant les premières informations de presse évoquant l'opération, l'action Guyenne et Gascogne avait clôturé à 80,50 euros.

La société avait précisé jeudi dernier qu'en cas d'accord, un rapprochement serait réalisé "sur la base de niveaux de Bourse non affectés par les rumeurs de presse".

CARREFOUR DEVRAIT CONSERVER UN FRANCHISÉ CLEF

"L'opération permettra (...) aux actionnaires de Guyenne et Gascogne d'être associés aux perspectives de développement d'un grand groupe international et d'obtenir une bien meilleure liquidité de leurs actions en devenant, pour ceux qui le souhaiteront, actionnaires d'une société membre du CAC 40", indique Guyenne et Gascogne dans son communiqué.

La société qui a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 604 millions d'euros, exploite directement six hypermarchés Carrefour et 27 supermarchés Carrefour Market dans le sud-ouest de la France.

Elle est également associée à 50-50 avec Carrefour dans Sogara, qui exploite 13 hypermarchés et possède 8,32% de la filiale espagnole de Carrefour.

Guyenne et Gascogne représente, selon un analyste, environ 3,5% des surfaces commerciales et du chiffre d'affaires de Carrefour en France.

Les deux grands actionnaires de Guyenne et Gascogne sont la famille fondatrice Beau (21,3% du capital), qui souhaite sortir et dont l'engagement de conservation des titres arrive à échéance le 15 décembre, et le fonds First Eagle (21%).

Ils ont tous deux fait savoir qu'ils apporteraient leurs actions à l'OPE soit 49,7% du capital et qu'ils s'engageaient, sous certaines conditions, à conserver leur titre Carrefour pendant au moins un an.

L'offre devrait être ouverte au premier trimestre de l'an prochain, a indiqué Carrefour, en précisant que le seuil minimum requis avait été fixé à 56% du capital de Guyenne et Gascogne.

L'action de Carrefour a clôturé lundi en baisse de 3,73% à 17,83 euros, accusant une baisse de 42,2% depuis janvier.

Gwénaëlle Barzic, Pascale Denis, Marc Angrand et Dominique Vidalon, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...