Bourse > Carrefour > Carrefour : Carrefour baisse en bourse, fera appel dans le dossier du smic
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
23.280 € +1.70 % Temps réel Euronext Paris
22.890 €Ouverture : +1.70 %Perf Ouverture : 23.425 €+ Haut : 22.885 €+ Bas :
22.890 €Clôture veille : 2 949 880Volume : +0.39 %Capi échangé : 17 605 M€Capi. :

Carrefour : Carrefour baisse en bourse, fera appel dans le dossier du smic

Carrefour baisse en bourse, fera appel dans le dossier du smicCarrefour baisse en bourse, fera appel dans le dossier du smic

PARIS (Reuters) - Le titre Carrefour recule nettement mercredi en Bourse de Paris, sur fond de dissensions sur la stratégie du groupe de distribution et de tensions sociales.

Sans précédent dans son histoire, Carrefour est confronté ces dernières semaines à un mouvement de grèves à répétition à l'appui de revendications salariales. Mardi, il a été condamné à 3,66 millions d'amende pour non-respect du smic envers 1.200 de ses salariés en France. Le groupe fera appel, a indiqué mercredi un porte-parole.

"Le mouvement de grèves très suivi que nous avons connu cette année est une grande première, dans un contexte de transformation et de réorganisation du groupe avec des négociations salariales qui ont été très dures", résume un analyste à Paris, qui a demandé l'anonymat.

Le titre Carrefour sous-performe nettement le CAC 40 depuis décembre 2010. Il a enfoncé mercredi un seuil technique à 29,31 euros, selon l'analyse graphique de Day By Day, qui voit un nouvel objectif pour la valeur à 27,72 euros, niveau qui correspond à un point de rebond de mai/juin 2009.

A 15h48, l'action perdait 2,55% à 28,825 euros, alors que le CAC 40 reculait de 1,36%.

La condamnation de Carrefour mardi par le tribunal de police d'Evry (Essonne) "n'est pas une bonne nouvelle, ce n'est pas bon pour l'image du groupe", commente Laurence Hofmann, chez Oddo Securities.

"Mais je ne pense pas que ce soit la raison de la baisse du titre aujourd'hui. A court terme, il est difficile d'expliquer les mouvements du titre", reconnaît-elle, à l'approche de l'assemblée générale du 21 juin où la cotation de Dia, l'activité hard discount de Carrefour, sera soumise au vote des actionnaires.

"Cela peut être une accumulation. On n'est pas dans un contexte social très favorable chez Carrefour", dit un troisième analyste, rappelant que le numéro deux mondial de la distribution, derrière l'américain Wal-Mart, est le premier employeur privé en France.

Carrefour, selon son site internet, emploie 140.000 personnes en France.

Carrefour s'est défendu par la voix de son directeur des ressources humaines, interrogé sur RTL. "Nous allons faire appel. L'ensemble des salariés de Carrefour perçoit une rémunération annuelle qui est supérieure au smic", a déclaré Jean-Luc Masset à la radio.

"Par exemple, une assistante de caisse reçoit une rémunération qui est de 22% supérieure au smic, à laquelle s'ajoute une participation aux résultats, une remise sur achat de 10%, ainsi qu'une mutuelle et une convention collective qui est très favorable", a-t-il expliqué. "Ce type de jugement ouvre une interprétation du Code du travail qui dépasse très largement le cadre de Carrefour et le cadre de la distribution sur 'c'est quoi le smic? Quel est le contenu, quels sont les éléments fondamentaux, du smic?'.

Juliette Rouillon, avec Dominique Vidalon et Patrick Vignal, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...