Bourse > Carrefour > Carrefour : Abilio diniz, audace brésilienne dans le duel carrefour-casino
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
22.890 € +2.42 % Temps réel Euronext Paris
22.400 €Ouverture : +2.19 %Perf Ouverture : 22.960 €+ Haut : 22.390 €+ Bas :
22.350 €Clôture veille : 3 411 210Volume : +0.45 %Capi échangé : 17 310 M€Capi. :

Carrefour : Abilio diniz, audace brésilienne dans le duel carrefour-casino

Abilio diniz, audace brésilienne dans le duel carrefour-casinoAbilio diniz, audace brésilienne dans le duel carrefour-casino

par Guillermo Parra-Bernal et Vivian Pereira

SAO PAULO (Reuters) - Le bras de fer qui oppose le groupe Casino à l'enseigne Carrefour pour l'acquisition de Grupo Pao de Açucar (GPA) met en scène le magnat brésilien Abilio Diniz, réputé pour être féroce en affaires.

Actuel président du conseil d'administration de GPA, Abilio Diniz a accompli son grand fait d'armes il y a une vingtaine d'années en s'imposant, au détriment de la fratrie, à la tête du groupe familial devenu depuis premier distributeur au Brésil.

Aujourd'hui âgé de 74 ans, le milliardaire presse Casino d'accepter un accord qu'il juge gagnant-gagnant: privilégier le plan de rachat présenté par son concurrent Carrefour.

Casino est actionnaire de GPA à hauteur de 43,1% du capital et en exerce le contrôle opérationnel à parité avec Abilio Diniz au sein de la holding Wilkes.

Mais l'enseigne française semble cependant peu encline à la négociation et privilégie plutôt le terrain judiciaire, en avertissant que sa participation de contrôle dans GPA rend illégale toute incursion concurrente de Carrefour.

En exerçant une option d'achat dans Wilkes, Casino a en outre la possibilité d'être seul maître à bord à compter de juin 2012 et de destituer Diniz de son poste à la présidence du conseil d'administration de l'entreprise fondée en 1948 par son père, Valentim Diniz, immigré portugais.

Adepte de fitness et père de six enfants, Abilio Diniz n'est pourtant visiblement pas près de lâcher du lest.

"Il veut absolument que cet accord avec Carrefour soit conclu, et ce à n'importe quel prix. Il ne va pas laisser GPA lui filer entre les doigts si facilement", a déclaré un banquier d'investissement qui a participé à une opération de ce type avec Diniz il y a quelques années.

"INFATIGABLE"

Diniz estime qu'une fusion avec la branche locale de Carrefour donnerait naissance à un géant de la distribution pesant environ 27% du marché brésilien de la distribution alimentaire et susceptible de réaliser 41 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

Ennemis et amis de Diniz s'accordent pour décrire son penchant pour la compétition, dans le sport comme en affaires.

"Avoir comme adversaire Abilio à la table des négociations n'est jamais simple, il est infatigable", continue le banquier, qui préfère garder l'anonymat. "Il s'oppose à ses concurrents, ses alliés, ses conseillers, jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il veut."

En 2009, il a mené de front l'opération de rachat des fabricants d'appareils ménagers Globex et Casas Bahia. Cette année, il est venu à bout d'un conflit de huit années sur le prix fixé pour l'acquisition de l'enseigne de supermarché concurrente Sendas.

La fortune de Diniz a été évaluée à 3,4 milliards de dollars par le magazine Forbes, ce qui fait de lui la neuvième fortune du Brésil.

Catherine Monin pour le service français, édité par Benjamin Mallet

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...