Bourse > Carmat > Carmat : Entre événement historique et parcours boursier erratique
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
30.190 € +0.63 % Temps réel Euronext Paris
30.000 €Ouverture : +0.63 %Perf Ouverture : 30.190 €+ Haut : 30.000 €+ Bas :
30.000 €Clôture veille : 1 134Volume : +0.02 %Capi échangé : 179 M€Capi. :

Carmat : Entre événement historique et parcours boursier erratique

CARMATCARMAT

(Tradingsat.com) - L’action Carmat perd beaucoup de terrain mardi matin, abandonnant 6% à 106 euros, après avoir bondi la veille de près de 10%.

La première implantation sur l’homme du cœur artificiel de Carmat, réalisée le 18 décembre et annoncée à la veille du week end dernier, constitue à n’en pas douter un évènement extraordinaire et historique. La bioprothèse de la société d’ingénierie médicale française, fondée par le Professeur Carpentier, a été conçue comme un cœur définitif, alors que les dispositifs conçus jusqu’à présent étaient temporaires et nécessitaient par la suite, la pose d’une greffe cardiaque.

Ainsi, le cœur artificiel Carmat est le seul à ce jour capable à la fois : d’être implanté à la place naturelle du cœur, de ne pas générer de caillots (biocompatible), et d’adapter son débit cardiaque aux besoins de l'organisme (auto-régulé).

C'est une nouvelle ère qui s'ouvre dans le domaine de la chirurgie cardiaque, où les besoins sont énormes. Le cœur artificiel de Carmat s'adresse aux patients atteints d'une d'insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, soit 100 000 malades en Europe et aux Etats-Unis, et un marché potentiel de plusieurs milliards d'euros compte tenu d’un prix du cœur estimé autour de 150 000 euros.

Avant cela, la priorité est pour l'instant d'évaluer la survie à 30 jours du premier patient implanté, âgé de 75 ans. Puis, le cœur artificiel de Carmat devrait être implanté dans les prochaines semaines chez trois autres patients. Lors d'une seconde phase, les essais seront élargis à une vingtaine de patients en 2014. On pourra considérer que la greffe est réussi si la vie du patient est prolongée d'au moins 180 jours.

En attendant, sur le plan purement boursier, c’est un peu comme si rien ne s’était passé. Certes, l’action Carmat a bondi lundi de 10% à 112 euros, mais l’ampleur de la hausse est finalement très modeste par rapport à celle affichée en début de séance (plus de 40% à un plus haut de 147,4 euros). Les volumes d’échange étaient bien là (et même énormes), mais les achats des investisseurs séduits par le potentiel de la société ont été manifestement contrebalancés par des ventes de (gros) actionnaires existants. Et c’est encore le cas ce matin.

Le temps où l’action Carmat s’envolait de 40% dans l’espoir d’une greffe semble donc révolu. Aujourd’hui, l’annonce effective de ladite greffe ferait presque reculer le cours de bourse… On note d’ailleurs que les bonnes nouvelles du 14 mai et du 24 septembre dernier, lors de l’annonce des autorisations pour implanter le cœur artificiel dans quatre pays (Belgique, Pologne, Slovénie, Arabie Saoudite) puis en France, avaient donné lieu également à de faux départs boursiers et d’importants écarts (négatifs) entre le cours d’ouverture et le cours de clôture.

L’Autorité des marchés financiers avait ensuite mentionné des ventes de titres de la part de Truffle Capital, actionnaire historique de la société. Celui-ci cède d’ailleurs régulièrement des titres sur le marché, à un rythme plus ou moins élevé. Par exemple, Truffle Capital a cédé des actions Carmat pour un montant limité de 25 780,6 euros le 16 décembre, ou pour un montant un peu plus important de 116 077 euros le 13 décembre, ou encore pour 2,6 millions d’euros... le 24 septembre dernier.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...