Bourse > Carmat > Carmat : Des établissements de 1er rang pour effectuer les 1ères implantations humaines
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
30.150 € +0.50 % Temps réel Euronext Paris
30.100 €Ouverture : +0.17 %Perf Ouverture : 30.250 €+ Haut : 30.100 €+ Bas :
30.000 €Clôture veille : 1 314Volume : +0.02 %Capi échangé : 179 M€Capi. :

Carmat : Des établissements de 1er rang pour effectuer les 1ères implantations humaines

CARMATCARMAT

(Tradingsat.com) - Carmat est revenu mercredi soir sur les autorisations que le groupe vient d'obtenir pour effectuer les premières implantations humaines de son coeur artificiel dans 4 centres de chirurgie cardiaque de renommée internationale en Belgique, en Pologne, en Slovénie et en Arabie Saoudite.

« Le Ljubljana University Medical Centre est un centre de chirurgie cardiovasculaire à la pointe de l'innovation » a souligné Marcello Conviti, le directeur général, dans un nouveau communiqué.

Cité par Carmat, le Professeur Borut Geršak, responsable du service de chirurgie cardiovasculaire du Ljubljana University Medical Centre, explique que son établissement « est le seul centre de transplantation cardiaque de Slovénie [avec des] activités de transplantation [qui] se développent vigoureusement année après année, en même temps que notre liste d'attente s'allonge. »

« Nous sommes donc bien conscients de la nécessité d'offrir une implantation définitive permettant d'atténuer les complications des traitements actuels. C'est la raison pour laquelle nous sommes à la pointe de l'innovation dans le traitement des insuffisances cardiaques terminales. Le coeur artificiel de Carmat ouvre des perspectives prometteuses que nous sommes impatients d'étudier dans l'intérêt des patients d'Europe Centrale. »

En Pologne, le Silesian Center for Heart Diseases de Zabrze, est également considéré comme un établissement de pointe dans le domaine cardiaque. « Le Silesian Center dispose d’une renommée mondiale pour son programme exceptionnel sur les insuffisances cardiaques chroniques. », souligne Marcello Conviti.

Le Silesian Center for Heart Diseases a réalisé il y a 30 ans sa première transplantation. « Depuis, plus de 1 000 transplantations cardiaques, 70 transplantations combinées coeur-poumon et plus de 34 000 opérations chirurgicales à coeur ouvert ont été réalisées, ce qui place le Centre parmi les établissements les plus prestigieux d'Europe, aussi bien du point de vue de la recherche que du point de vue clinique. », a commenté Professeur Marian Zembala, président du département de chirurgie et de transplantation cardiaques et directeur du Silesian Center for Heart Diseases, cité par Carmat.

Le Professeur Alain Carpentier, cofondateur et Directeur scientifique de Carmat, ajoute : « Je suis très heureux d'apprendre que le Professeur Zembala et le Silesian Center for Heart Diseases ont accepté de nous rejoindre dans l'évaluation de la bioprothèse de Carmat. Experts reconnus dans ce domaine, ils pourront ainsi apprécier sur pièce les caractéristiques exceptionnelles et les performances remarquables de cette prothèse.»

Concernant, le Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre en Belgique, qui a accepté de participer aux premières implantations cliniques du coeur artificiel bioprothétique de Carmat, Marcello Conviti rappelle qu'il s'agit d' « un établissement de premier rang pour l'enseignement et la recherche en Belgique ».

Pour le Professeur Didier de Cannière, chef du service de chirurgie cardiovasculaire de l'hôpital St Pierre, « le coeur artificiel bioprothétique de Carmat pourrait certainement combler une lacune dans le traitement de l’insuffisance cardiaque terminale. ».

Le groupe n'a pas publié de communiqué spécifique concernant le Prince Sultan Cardiac Center de Riyad, en Arabie Saoudite). Mais Carmat soulignait mardi que « ces centres partagent le même niveau d’excellence dans leurs résultats chirurgicaux et les soins aux patients atteints de maladies cardiaques, disposent d’un fort potentiel de recrutement de patients et d’une grande expérience dans les essais cliniques préalables à la commercialisation de dispositifs médicaux innovants ».

Dans ces quatre établissements, le protocole d'étude et le processus de sélection des patients sont en cours de finalisation et la formation des équipes chirurgicales et médicales a commencé. Les premières implantations pourraient avoir lieu à l'issue de cette formation.

Dans une récente note de recherche, le courtier Portzamparc, estimait que les autorisations obtenues en Belgique, en Pologne, en Slovénie et en Arabie Saoudite pourraient déboucher sur une première implantation chez l'homme « avant fin juin ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...