Bourse > Carmat > Carmat : Creuse ses pertes en 2011, trésorerie solide
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
29.140 € -2.08 % Temps réel Euronext Paris
29.620 €Ouverture : -1.62 %Perf Ouverture : 29.900 €+ Haut : 29.140 €+ Bas :
29.760 €Clôture veille : 4 884Volume : +0.08 %Capi échangé : 173 M€Capi. :

Carmat : Creuse ses pertes en 2011, trésorerie solide

tradingsat

(CercleFinance.com) - Carmat a accru sa perte nette de près de 74% en 2011 à 13,4 millions de déficit, en raison notamment d'une hausse de plus de 22% des charges opérationnelles. La trésorerie du groupe se montait cependant à près de 30 millions d'euros en fin d'exercice.

En Bourse de Paris, l'action Carmat se tasse ce matin de 4,7% à 120 euros, mais cette valeur qui capitalise près de 500 millions d'euros affiche toujours une hausse de près de 46% depuis le début de l'année.

En 2011, la “biotech” spécialisée dans la conception et le développement d'un coeur artificiel avancé a enregistré une hausse de 20,9% de ses produits d'exploitation à 6,1 millions d'euros. Il comprend une subvention d'exploitation de la part d'Oseo d'un montant de six millions d'euros. Oseo a également fourni une avance remboursable de 1,7 million comptabilisée au poste 'autres fonds propres'.

La perte d'exploitation s'est creusée de 10,5 à 16,1 millions d'euros, les charges progressant de 26,6% à 22,2 millions, ce qui reflète “les avancées qui ont été réalisées en 2011 pour le développement du projet de coeur artificiel total Carmat, et notamment l'installation de nouveaux moyens d'intégration et de nouveaux bancs d'essai, ainsi que l'assemblage industriel des prothèses utilisées pour les essais précliniques et la formation de 3 équipes médico-chirurgicales', commente le groupe.

Estimant ces résultats conformes à ses attentes, le groupe rappelle que sa trésorerie se situait en fin d'année à 29,4 millions d'euros, contre 11,4 millions fin 2010. Une levée a été menée l'an dernier Le groupe rappelle qu'il doit encore 'percevoir 3 millions d'euros de subventions d'exploitation et 10,8 millions d'avances remboursables d'Oseo après le franchissement des prochaines étapes clés de développement.'

Le directeur général du groupe, Marcello Conviti, “nous disposons aujourd'hui d'une trésorerie qui nous permet d'envisager les étapes à venir avec sérénité et de compléter le dispositif préclinique avec toute la rigueur exigée par l'enjeu du projet. 2012 devrait ainsi voir la concrétisation de plus de 20 ans d'efforts scientifiques consacrés au développement d'une technologie hors du commun”.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...