Bourse > Carmat > Carmat : Réduit ses pertes, mais Envoyé Spécial pèse
CARMATCARMAT ALCAR - FR0010907956ALCAR - FR0010907956
32.050 € +5.08 % Temps réel Euronext Paris
30.500 €Ouverture : +5.08 %Perf Ouverture : 32.050 €+ Haut : 30.500 €+ Bas :
30.500 €Clôture veille : 7 882Volume : +0.13 %Capi échangé : 190 M€Capi. :

Carmat : Réduit ses pertes, mais Envoyé Spécial pèse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours volatile, l'action Carmat, 'biotech' qui tente actuellement de mettre au point un coeur artificiel, réduisait à 6% son recul en cours de matinée, dans la zone des 80 euros. En effet, le titre a perdu jusqu'à 18,3% de sa valeur en début de séance après un reportage critique diffusé hier soir sur France 2, dans le cadre de l'émission Envoyé Spécial.

Hier soir, l'émission télévisée Envoyé Spécial s'est notamment penchée sur les sociétés biotechnologiques et autres medtchs ayant pour but de 'réparer l'homme', en revenant sur leurs modes de financement, dont la Bourse.

Après avoir évoqué le décès, 74 jours plus tard, du premier patient à qui un prototype de coeur Carmat avait été implanté, Envoyé Spécial s'interroge : 'le coeur Carmat est-il vraiment au point ?'.

Lémission enchaîne sur des extraits d'une conversation téléphonique avec le professeur Alain Carpentier, l'un des fondateurs et principaux actionnaires du groupe. Le professeur Carpentier est en effet le 'Car' de la dénomination 'Carmat', 'Mat' abrégeant pour sa part 'Matra' puisque le projet est aussi porté, depuis ses débuts dans les années 90, par le groupe de Jean-Luc Lagardère. A ce jour, M. Carpentier détient environ 13% de Carmat, ce qui le place en 3e position après Matra (30%) et le fonds Truffle Capital (26%).

Brièvement en ligne avec les journalistes, le professeur Carpentier refuse toute interview. Envoyé Spécial a cependant pu interviewer le professeur Bernard Cholley, présenté comme le bras droit du professeur Carpentier, à propos du premier patient aujourd'hui décédé.

Le 18 février, un communiqué de presse de l'hôpital parisien de l'AP-HP Georges Pompidou, où le premier coeur Carmat a été implanté, indique que le patient se porte bien, trois semaines avant son décès. Mais la famille, elle, affirme qu'il n'en est rien, que son état s'est rapidement dégradé à partir du 10 janvier, et qu'il n'est jamais sorti de réanimation.

Interrogé sur ce sujet par Envoyé Spécial, le professeur Cholley reconnaît que le patient allait bien jusqu'au 10 janvier, avant de mettre fin à l'interview en se déclarant 'mal à l'aise'. Il ajoute qu'il n'a pas rédigé ce communiqué de presse, dont la responsabilité incombe à l'AP-HP.

Envoyé Spécial affirme ensuite que le professeur Carpentier, fondateur et actionnaire de Carmat, a 'en partie' rédigé les communiqués de l'AP-HP sur ce sujet.

Plus tard dans l'émission, le docteur Sylvain Thuaudet, à Caen, déclare que selon lui, le marché du “coeur artificiel total” concerne seulement un patient par million d'habitant, soit environ 70 personnes en France. Envoyé Spécial se demande si le marché du coeur artificiel Carmat n'a pas été 'survendu' car dans nombre de cas d'insuffisances cardiaques, des solutions thérapeutiques plus légères s”avèrent suffisantes.

Enfin, une gérante de fonds d'investissement (non exposée à Carmat) déclare que Truffle Capital a vendu quantité Carmat sur le marché, en dépit des déclarations optimistes de ses représentants. “La moitié de ses actions”, indique-t-elle un moment dans le reportage.

Mais Envoyé Spécial modère ce dernier chiffre : c'est finalement le quart de sa participation initiale que Truffle aurait vendu à ce jour.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...