Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Wall street au plus bas depuis 5 ans après la fed
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 735.48 +0.87 % Temps réel Euronext Paris
4 709.89Ouverture : 4 748.51+ Haut : 4 688.58+ Bas :
+0.54 %Perf Ouverture : 4 694.72Clôture veille : 4 863 280 KVolume :

CAC 40 : Wall street au plus bas depuis 5 ans après la fed

(Tradingsat.com) - Après une ouverture stable, une fois n'est pas coutume, le Cac 40 s'est laissé aspirer par un nouveau mouvement baissier conduit notamment par le secteur bancaire en pleine débâcle boursière sur les dernières semaines. Les valeurs liées au secteur de l'automobile étaient aussi en difficultés, alors que le sauvetage des "Big Three" aux États-Unis se fait attendre. A 14h30, les opérateurs ont pris connaissance des mises en chantier de logements qui ont reculé à leur plus bas niveau depuis la création de cet indicateur en 1959. Dans le même temps, les prix à la consommation ont affiché une baisse record de 1% faisant surgir le spectre de la déflation. C'est en toute fin de séance que le marché français a davantage creusé ses pertes dans le sillage de la mauvaise tenue des marchés américains. En clôture, le Cac 40 a lâché 4% à 3088 points dans un volume étroit de 3.8 Milliards d'euros. Sur le plan des titres, la sanction a été sans appel pour BNP Paribas (-11.20%), Alcatel-Lucent (-10.67%), Vallourec (-10.45%) ou encore Lafarge (-10.13%). Quelques rescapés figurent au tableau des hausses comme PPR (+1.23%), Air France (+0.90%) et Vivendi (+0.55%), mais les progressions sont bien poussives. Les marchés américains ont été victime d'une nouvelle hémorragie qui a vu les indices plonger toujours plus bas pour finalement clôturer en repli de 5.07% pour le Dow Jones, juste sous les 8000 points soit un plus bas depuis cinq ans, et de 6.53% pour le Nasdaq. En réduisant nettement les prévisions de croissance pour 2009, les minutes de la Fed publiées dans la soirée ont plombé le moral des investisseurs déjà mis à mal et ont laissé la porte ouverte à une prochaine baisse des taux. Laminé par la pression vendeuse, le secteur financier s'est encore effondré avec notamment une forte chute de Citigroup qui voit s'envoler sa valeur de quelques 23% rien que sur cette séance de mercredi. Le secteur automobile était une fois encore à la peine et Ford a glissé de 25% alors que le Congrès n'a pour le moment apporté aucune réponse à l'appel au secours des « Big three » ce qui fait craindre les pires perspectives pour ce marché sinistré. Sur le front du pétrole, les prix restaient orientés à la baisse : la conjugaison d'une augmentation des stocks de brut aux États-Unis et des craintes sur la demande mondiale ont amené le baril à se rapprocher des 53$, niveau impensable il y a quelques mois alors que l'or noir frôlait les 150$. Dans le sillage de la déconfiture des bourses européennes et américaines, le Nikkei a clôturé ce matin sur une forte baisse de 6.89%, le marché ayant particulièrement mal accueilli l'annonce d'un déficit de la balance commerciale pour le mois d'octobre ce qui fait désordre quand on sait à quel point l'économie japonaise dépend de ses exportations.

Graphiquement l'indice n'a même pas réussi à revenir tenter sa chance contre la borne haute de son corridor baissier (tracé en noir sur le graphique horaire), vers 3228 points, mais a cédé une nouvelle fois à la pression baissière pour s'enfoncer sous les 3100 points. Le Cac 40 se place désormais à quelques encablures de ses planchers annuels à 2959 points. En cas de repli jusqu'à ce niveau, la situation deviendrait particulièrement dangereuse, le marché se placerait alors au bord d'un nouvel abîme qui pourrait le faire plonger encore d'avantage en direction des 2830 points qui correspondent à des niveaux de mai 2003 à moins qu'un sursaut haussier salvateur puisse intervenir...

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 3150 points raviverait la tension à l'achat.

L'actualité sera encore chargée du côté des données macro-économiques avec les inscriptions hebdomadaires au chômage à 14h30, l'indice des indicateurs avancés du Conference Board à 16h et enfin l'indice de la Fed de Philadelphie à 18h.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Wall street au plus bas depuis 5 ans après la fed (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Wall street au plus bas depuis 5 ans après la fed (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...