Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Vers des prises de profits modérées
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 432.45 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Perf Ouverture : 4 398.68Clôture veille : -Volume :

CAC 40 : Vers des prises de profits modérées

(Tradingsat.com) - La journée a été chargée hier sur les marchés financiers, avec le retour des publications d'entreprises et un programme étoffé sur le front des statistiques économiques. L'indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,66% à 4 366 points.

Bouygues, Essilor, Pernod Ricard, Veolia et Gemalto se sont pliées à l’exercice, mais l’accueil a été plutôt mitigé. Vivendi, qui a décidé d'entrer en négociations exclusives avec l'espagnol Telefonica pour la reprise de sa filiale GVT, a livré pour sa part des chiffres conformes aux attentes.

Côté statistiques, les investisseurs étaient servis. Selon les derniers chiffres publiés jeudi par la National Association of Realtors (NAR), les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont augmenté de 3.3% en juillet après avoir reculé de 1.3% en juin (données révisées, -1.1% annoncé initialement). Les économistes s'attendaient en moyenne à une hausse de seulement 0.6% des promesses de ventes de logements sur cette période.

Le Département américain au Travail a recensé 298 000 inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 23 août, soit une baisse de 1 000 par rapport à la semaine précédente. Le consensus visait 299 000 nouveaux inscrits.

Enfin, le Département du Commerce a annoncé en 2ème estimation que le Produit Intérieur Brut (PIB) des Etats-Unis avait enregistré une croissance de 4.2% au deuxième trimestre 2014 en rythme annualisé contre une 1e estimation de +4.0%. Les économistes s'attendaient au contraire à une légère révision à la baisse avec un PIB en hausse de +3.9%.

Bouygues (-0,1%). Le groupe spécialisé dans la construction, l’immobilier et les télécoms a rapporté des résultats semestriels mitigés, reflétant un environnement économique et concurrentiel plus difficile en France.

Pernod Ricard (+0,8%). Le groupe de vins et spiritueux a indiqué tabler sur une amélioration progressive de la croissance de ses ventes, dans un environnement toujours difficile. Le résultat net courant part du groupe est ressorti en baisse de 3% au titre de l’exercice clos fin juin, à 1 185 millions d’euros.

Veolia (-0,8%). Le groupe de services à l’environnement a confirmé ses perspectives 2014 après avoir fait état au premier semestre d’un résultat net récurrent part du groupe en forte hausse à 187 millions d'euros, contre 134 millions d'euros au S1 2013 retraité, soit une croissance de 40%.

Gemalto (-2,4%). Le leader mondial de la sécurité numérique a vu son chiffre d'affaires stagner à 1 133 millions d'euros sur la période (+5% à taux de change constants), pour un résultat des activités opérationnelles en repli de 8% à 120 millions d'euros. La marge opérationnelle a reculé de 1 point, passant de 11,6% à 10,6%.

Essilor (+4,2%). Le leader mondial de l'optique ophtalmique a relevé ses prévisions annuelles après l'annonce d'un premier semestre supérieur aux attentes. Le groupe prévoit cette année une croissance de plus de 13% de son chiffre d'affaires à changes constants, au lieu d'un précédent objectif de croissance compris entre 10% et 12%.

Bureau Veritas (-7,3%). La société spécialisée dans l'évaluation de la conformité et la certification a révisé en baisse ses objectifs 2015, évoquant la faiblesse des marchés miniers et de la conjoncture européenne, et a axé ses priorités sur l'investissement "dans de nouvelles initiatives commerciales destinées à accélérer la croissance organique future".

Hors CAC 40, les sociétés Wendel (-6,8%), Eiffage (+3,5%), Recylex (-4,4%), Maurel et Prom (-0,5%) et NicOx (-3,2%) ont également publié leurs résultats.

De l’autre côté de l’Atlantique, les principaux indices sur actions ont également terminé dans le rouge. Le Dow Jones a perdu 0.25% à 17 079 points et le Nasdaq Composite a reculé de 0.26% à 4 557 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l’appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a fini à 1 996 points (-0.17%).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1.3170$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négociait à 94.80$ environ.

Sur le plan des événements macroéconomiques ce vendredi, les opérateurs devront encore composer avec un agenda riche et dense, à même de faire décaler les cours en cas d'écarts significatifs par rapport aux consensus. Ils prendront connaissance de l’indice des prix à la production en France à 08h45, des ventes au détail en Espagne à 09h00, du taux de chômage Italien à 10h00, de l’indice des prix à la consommation et du taux de chômage en Zone Euro à 11h00 puis des données finales du Produit Intérieur Brut (PIB) Italien pour le 2ème trimestre à 12h00. Ils suivront ensuite les chiffres américains suivants : l’indice "core" des prix principaux de la consommation des particuliers et les dépenses et revenus des ménages à 14h30, l’indice PMI de Chicago à 15h45 puis les données révisées de l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan (UoM) à 15h55.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'analyse graphique en données quotidiennes de l'indice CAC 40 permet d'identifier une tendance baissière à court terme. Tant que les cours resteront bloqués sous la zone de résistance des 4 400- 4 410, le biais restera négatif à court terme. Il faudra attendre un retour en dessous des 4 300 points pour retrouver un biais fermement baissier à moyen terme.

Sur le plan des indicateurs de tendance, la moyenne mobile à 100 jours (en orange) fait office de résistance pour les cours et conserve une pente descendante. L'échec de l'indice parisien sur cette courbe de tendance baissière offre une bonne opportunité pour reprendre des positions short.

Enfin, l'analyse graphique en données horaires milite également pour une baisse de l’indice à court terme avec notamment la perte des moyennes mobiles courtes à 10 et 20 heures (en bleu clair et bleu foncé) et le retournement à la baisse de celle à 10 heures.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4410.00 points.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4370.00 / 4410.00 / 4500.00
  • Support(s) : 4300.00 / 4200.00 / 4109.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -1 % / -1 % / 2 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -6 % / -8 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Vers des prises de profits modérées (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Vers des prises de profits modérées (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...