Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Toujours barré par les 4 730 points
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 422.90 -0.47 % Temps réel Euronext Paris
4 383.70Ouverture : 4 431.70+ Haut : 4 342.64+ Bas :
+0.89 %Perf Ouverture : 4 443.84Clôture veille : 2 383 360 KVolume :

CAC 40 : Toujours barré par les 4 730 points

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a fini en légère hausse de +0,46% à 4695 points mercredi, les investisseurs évitant les positionnements trop tranchés à la veille d'une réunion très attendue de la Banque centrale européenne.

Sans forcément attendre d'annonces concrètes, les marchés comptent sur un discours très accommodant et espèrent même que la BCE ouvre la porte à un renforcement de son programme de rachats d'actifs.

"Depuis le début de la semaine, le marché parisien est dans l'attente de la réunion de la BCE", a souligné Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"La cote parisienne navigue à vue ces derniers jours, sans réelle tendance, et dès qu'un élément positif ou négatif se présente, elle surréagit un peu. A chaque fois l'indice CAC 40 tente ainsi des mouvements, pour finir pas très loin des 4 700 points", a-t-il développé.

Du côté de l'actualité des sociétés, la saison des résultats pour le troisième trimestre bat son plein aux Etats-Unis (avec Kimberly-Clark qui a dépassé les attentes, tandis que Coca-Cola a été pénalisé par un dollar fort), tandis qu'en France, le rythme des publications s'accélère progressivement.

Thales a signé la meilleure performance au sein du SBF 120 (+3,85% à 64,48 euros) à la suite de la confirmation de l'ensemble de ses objectifs annuels due à une forte progression des prises de commandes, de 37% sur neuf mois, notamment dans la défense et le transport terrestre.

Plus forte hausse du SRD, Areva a bondi de 8,83% à 6,58 euros, après plusieurs séances de baisse et l'annonce de la suppression de 2 700 postes en France d'ici à 2017, conformément à l'objectif de 3 000 à 4 000 suppressions de postes annoncé en avril dans le cadre de sa restructuration.

Eiffage (+3,02% à 57,57 euros) a profité de la bonne tenue de sa filiale APRR (Autoroute Paris Rhin Rhône) au troisième trimestre, qui a vu son trafic total grimper de 3,1%.

Technicolor a finalement gagné 1,45% à 6,74 euros, après un début de séance difficile. Le groupe a publié un chiffre d'affaires en hausse de 4% au troisième trimestre et s'apprête à réaliser une augmentation de capital de 227 millions d'euros.

Publicis a perdu 3,24% à 62,44 euros, alors que selon le Financial Times une enquête a été lancée aux États-Unis sur les pratiques des grands groupes publicitaires.

Parmi les petites capitalisations, Vergnet a repris mercredi sa spectaculaire remontée (+13,1%) après s'être déjà envolée lundi de +26% sur des informations de la presse africaine selon lesquelles la société a remporté un contrat au Nigeria pour la construction d'une centrale solaire.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions se sont inscrits en baisse, en raison notamment d'une nouvelle progression des stocks de brut aux Etats-Unis. Le Dow Jones a perdu 0,28% à 17 168 points et le Nasdaq Composite 0,84% à 4 840 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,58% à 2 018 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1330$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négocie à 45,40$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, les yeux seront rivés sur l'annonce des taux de la BCE (13h45) et sur la conférence de presse de l'Institution (14h30). A suivre également le taux de chômage en Espagne à 09h00, les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis à 14h30, ainsi que les ventes de logements anciens aux Etats-Unis à 16h00.

A noter, enfin, pour les détenteurs de positions au RD, que la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 27 octobre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les oscillations sans tendance de l'indice CAC 40 restent engluées sous une zone de résistance importante vers 4 730 points. Les différents tests de cette zone depuis le 7 octobre ont cruellement manqué de conviction, notamment au regard de la relative faiblesse des volumes de transactions. Dans l'immédiat, la moyenne mobile à 10 jours (en bleu clair) continue de faire illusion en soutenant fragilisent l'indice. Aussi, nous anticipons une poursuite d'une dérive latérale dans une volatilité faible. Sauf si la conférence de presse de la BCE nous réserve de grosses surprises.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4733.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4650.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4733.00 / 5000.00 / 5217.00
  • Support(s) : 4650.00 / 4580.00 / 4230.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 7 % / 12 % / 15 %
  • Ecart(s) support : 5 % / 3 % / -5 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Toujours barré par les 4 730 points (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Toujours barré par les 4 730 points (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...