Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Séisme historique après le rejet du plan "paulson"
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 764.07 +0.60 % Temps réel Euronext Paris
4 741.10Ouverture : 4 780.52+ Haut : 4 737.38+ Bas :
+0.48 %Perf Ouverture : 4 735.48Clôture veille : 304 133 KVolume :

CAC 40 : Séisme historique après le rejet du plan "paulson"

(Tradingsat.com) - Oublié l'espoir suscité par la possibilité d'un vote imminent du plan de sauvetage américain, l'Europe s'est réveillée du mauvais pied ce lundi n'arrivant pas à "digérer" les derniers développements de la crise financière. Car il faut se rendre à l'évidence : la débâcle bancaire a désormais touché l'Europe ce week-end, le Benelux avec Fortis, la Grande Bretagne avec Bradford & Bringley, l'Allemagne avec Hypo Real Estate. La France est encore épargnée, mais pour combien de temps ? L'effet domino des faillites bancaires plane sur les places mondiales. Cette évidence taraude nombre d'opérateurs qui ont vu s'écrouler de nombreuses bancaires ce lundi en tête desquelles Dexia (-28.50%), suite à des rumeurs d'une éventuelle augmentation de capital, rumeurs qui pourraient se concrétiser ce mardi. Dans cette atmosphère particulièrement délétère et explosive, le Cac 40 s'est enfoncé en direction des 4000 points, puis a accéléré son plongeon en seconde partie d'après midi alors que les marchés américains sombraient à leur tour dans la dépression. Le Cac 40 a terminé au plus bas, en repli de plus de 5% retrouvant alors des niveaux en clôture de mai 2005. En Europe, Amsterdam a connu un véritable lundi noir, enregistrant sa plus forte chute depuis 20 ans, l'AEX 25 s'est effondré de 8.75%. En Belgique, le BEL 20 a lourdement chuté de près de 8%. La BCE a de nouveau dû mettre la main à la poche en injectant quelques 120 milliards d'euros afin d'éviter une pénurie du crédit, les banques ayant de plus en plus de mal à se faire confiance entre elles. Les taux interbancaires ont d'ailleurs explosé à la hausse. En fin d'après midi, on apprenait la mise en place d'une nouvelle action concertée des dix grandes banques centrales avec une injection massive de 330 Milliards de dollars. De l'autre côté de l'Atlantique, les marchés étaient particulièrement fébriles dans l'attente du vote imminent du plan "Paulson". Les investisseurs ont assisté à un nouvel épilogue dans le domaine bancaire américain avec la vente de Wachovia à Citigroup. Mais c'est un véritable coup de théâtre qui a surpris l'ensemble de la place en deuxième partie de séance avec l'annonce « surréaliste » du rejet du plan de sauvetage « Paulson ». Un grave tournant dans la crise s'est amorcé et dans la foulée, le Dow Jones s'est littéralement effondré pour clôturer sur une chute historique de 777 points, à -6.98%. Le Nasdaq a connu une véritable débandade, du jamais vu depuis l'explosion de la bulle spéculative des technologiques en avril 2000, et s'est écroulé de 9.14%. Ce rejet risque d'entrainer une onde de choc planétaire tant le plan était attendu. Les mouvements de concentration et de nationalisation n'ont donc pas fini de faire la une de l'actualité. En Asie, les indices ont accusé le coup en ouvrant ce mardi sur de fortes baisses, Nikkei (-4,6%) Hang Seng (-3.6%) ce qui laisse présager un trou d'air à l'ouverture des places européennes.

Graphiquement le suspens quant au sens de la sortie d'une précédente zone de consolidation comprise entre les 4230 et les 4100 points a rapidement été levé. L'indice s'est laissé emporter par le courant baissier, et après une légère pause autour des 4050 points, la pression vendeuse a repris de plus belle. Le Cac 40 se trouve au pied du mur : sans réaction sur le support des 3927 points, la situation va dégénérer encore davantage et la perspective d'un repli jusque sur la borne basse du canal descendant de moyen terme (tracé noir), vers 3750 points, pourrais alors se profiler.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 4000 points raviverait la tension à l'achat.

L'agenda économique sera bien fourni ce mardi avec la publication du PIB pour le deuxième trimestre au Royaume-Uni à 10h30, l'indice PMI de Chicago à 15h45 et enfin l'indice du Conference Board de confiance des ménages à 16h. Ces informations bien qu'importantes pourraient toutefois être complètement éclipsées par la crise du système bancaire qui est sur le point d'atteindre son paroxysme. La Chambre des représentants au Congrès a ajourné ses travaux et ne les reprendra pas avant jeudi sauf si les membres du congrès répondent à l'appel du candidat républicain John McCain qui implore une reprise immédiate des discussions.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Séisme historique après le rejet du plan
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Séisme historique après le rejet du plan
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...