Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Nervosité et volatilité au menu des places financières
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 732.66 +0.81 % Temps réel Euronext Paris
4 709.89Ouverture : 4 748.51+ Haut : 4 688.58+ Bas :
+0.48 %Perf Ouverture : 4 694.72Clôture veille : 3 124 790 KVolume :

CAC 40 : Nervosité et volatilité au menu des places financières

(Tradingsat.com) - Séance à multiples rebondissements à la bourse de Paris où le Cac 40 a dans un premier temps ouvert en baisse, dans le sillage des marchés américains et asiatiques, puis amplifié son mouvement de repli largement amorcé mercredi pour retomber dans les premiers échanges sous les 3200 points, à 3167 points, en baisse de 6.30%. La bourse a ainsi effacé la quasi totalité de son rebond de début de semaine puis a développé des oscillations entre les 3250 points et les 3300 points avant de considérablement réduire ses pertes pour flirter avec les 3350 points en début d'après midi à -0.80%. Mais la mauvaise orientation des marchés américains a refroidi les velléités haussières du Cac 40 qui a peu à peu replongé jusque sur un nouveau plus bas à 3116 points avant une clôture à 3181 points en repli de 5.92%. Les amplitudes de variations sont telles sur les marchés que les intervenants perdent un peu le sens des réalités et en deux jours le Cac 40 a abandonné pas moins de 12.70% ce qui dans une période normale serait considérable mais qui, en ce moment, est relativement bien encaissé par les opérateurs qui s'habituent de plus en plus à voir des poids lourds de la côte osciller de plus de 10% : c'est le cas d'Axa (-12.49%), Bouygues (-11.10%) ou Alstom (-10.15%) ce jeudi. La chute de Total (-9.19%) a particulièrement pesé sur l'indice, les opérateurs anticipent maintenant une importante récession ce qui a affecté le pétrole qui revenait osciller sous les 70$ soit une valeur divisée par deux depuis ses sommets à 147$ en juillet. Les valeurs financières étaient aussi en souffrance après que la Suisse ait décidé de voler au secours de la première banque du pays UBS durement touchée par la crise, cette aide prendra la forme d'une augmentation de capital de l'ordre de 3.9 Milliards d'euros. Les nouvelles en provenance des Etats-Unis si elles étaient plutôt rassurantes concernant le chômage ont été catastrophiques pour la production industrielle qui a chuté de 2.80% en septembre, il faut remonter à 1974 pour avoir une telle dégradation. L'indice de la Fed de Philadelphie a lui retrouvé ses niveaux de 1990. A Bruxelles, les vingt-sept ont lancé un message politique fort en avalisant le plan décidé par l'Eurogroupe dimanche dernier. L'Union qui a repris la main pour la gestion de la crise tient à la garder et va prochainement plaider auprès du gouvernement américain pour la tenue d'un grand sommet mondial. A Wall Street, la volatilité a aussi été à son comble et après plusieurs faux départs et un repli de plus de 4% en première partie de séance, le Dow Jones s'est enfin élancé dans un rally haussier de fin de journée pour finalement clôturer sur une forte progression de 4.79%. Le Nasdaq est aussi ressorti gagnant de cette journée en clôturant à +5.49% et cela au terme d'une séance caractérisée par une grande nervosité avec une amplitude de variation de plus de 9% entre les extrêmes. En parallèle, l'amélioration de tendance sur le marché interbancaire s'est poursuivie comme en témoigne la baisse de l'Euribor à 5.09% alors que la paralysie de ce marché avait concentré tous les maux du marché la semaine dernière.

Graphiquement l'indice a poursuivi sa phase de consolidation baissière jusque sous les 3200 points. Après avoir retracé une bonne partie du rebond enclenché depuis les plus bas de vendredi à 3048 points, le courant vendeur pourrait laisser la place à une nouvelle vague de reprise. Les achats à bon compte amplifieraient probablement ce mouvement de rebond. La situation deviendrait particulièrement propice pour assister à un nouveau passage de l'indice au-dessus de sa moyenne mobile à 10 jours, vers 3535 points, ce qui nourrirait l'espoir de prochaines oscillations positives en direction des 3767 points. Dans le même temps le cours achèverait une formation graphique positive en double creux ce qui serait de bon augure pour la suite du mouvement mais nous n'en sommes pas encore là…

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis haussier sur la séance à venir. Seul un retour sous les 3165 points relancerait la pression vendeuse.

Concernant l'agenda économique, des chiffres importants vont encore tomber ce vendredi, il s'agit de la balance commerciale mensuelle de la zone Euro à 11h, des mises en chantier de logements et permis de construire aux États-Unis à 14h30 et enfin de l'indice de confiance de l'Université du Michigan à 16h.

Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Nervosité et volatilité au menu des places financières (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Nervosité et volatilité au menu des places financières (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...