Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Mondialisation de la crise financière
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 735.48 +0.87 % Temps réel Euronext Paris
4 709.89Ouverture : 4 748.51+ Haut : 4 688.58+ Bas :
+0.54 %Perf Ouverture : 4 694.72Clôture veille : 4 863 280 KVolume :

CAC 40 : Mondialisation de la crise financière

(Tradingsat.com) - La tentative de rebond orchestrée mercredi a complètement échoué. Si à l'ouverture l'indice a donné l'illusion de vouloir se reprendre, il est ensuite revenu osciller proche de son niveau d'équilibre avant de plonger dans l'après midi. L'ouverture en fort de repli des marchés américains n'a en effet laissé aucune chance au Cac 40 qui s'est enfoncé sous les 4200 points pour clôturer à 4000 points en forte baisse de 2.14%, soit un recul de près de 8% depuis le début de la semaine. En faisant en séance une brève incursion sous les 4000 points, l'indice est revenu osciller sur des niveaux oubliés depuis mais 2005. Si dans un premier temps le sauvetage de l'assureur américain AIG par la Fed de New York avait rassuré les investisseurs, la situation s'est dégradée au fil des heures et de nouvelles rumeurs inquiétantes au sujet de la banque américaine Washington Mutual et de la britannique HBOS ont rattrapé le marché. La première s'est finalement déclarée en vente et la seconde aurait trouvé un accord pour être reprise par Lloyds TSB. Sur le plan macro-économique, les nouvelles n'étaient pas rassurantes du côté de l'immobilier avec des mises en chantier qui sont tombées à leur plus bas niveau depuis 17 ans. Au chapitre des valeurs, Alcatel-Lucent a plongé de 8.43%, suivi de près par ArcelorMittal (-7.96%) qui a annoncé un nouveau plan d'économie. Outre-Atlantique, la chute des marchés a donné le vertige avec un plongeon de 4.06% du Dow Jones, au plus bas depuis trois ans, et de 4.94% du Nasdaq. Les marchés ne parviennent pas à remonter la pente et ce malgré le prêt de 85 Milliards octroyé à AIG ou encore l'injection de 50 Milliards de liquidités dans le système bancaire américain mardi. Rien n'y fait, le système financier s'est grippé et aucune solution n'a pour le moment été trouvée pour stopper l'hémorragie. Les déboires des marchés s'étendent à toute la planète et aucun continent n'est maintenant épargné. En Russie, les échanges ont dû être interrompus hier pour calmer cette fièvre baissière, du jamais vu depuis la crise de 1998. En Asie, le Hang Seng a chuté de plus de 4% ce jeudi matin, la situation n'était guère plus brillante à Tokyo qui, à la mi-séance, abandonnait 3.2%, avant une clôture à -2.22%.

Graphiquement l'ampleur de la dernière bougie rouge est impressionnante et ne laisse que peu de doute quant à la mainmise du courant vendeur. Le support des 3991 points semble bien fragile face à la tornade qui s'abat depuis maintenant trois jours sur la place parisienne. Sous ce seuil, le prochain palier à la baisse est identifié par un soutien à 3930 points qui croise une droite de tendance baissière (tracé noir sur le graphique horaire). Sans réaction technique sur ce seuil, l'indice retrouverait alors ses niveaux d'avril 2005 à 3882 points.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 4052 points raviverait la tension à l'achat.

L'agenda du jour prévoit à 14h30 la publication des inscriptions hebdomadaires au chômage puis à 16h l'indice du Conférence Board de confiance des ménages ainsi que l'indice de la Fed de Philadelphie.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Mondialisation de la crise financière (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Mondialisation de la crise financière (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...