Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Manque d'appétit pour le risque, prudence avant une avalanche de publications
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 528.82 -0.70 % Temps réel Euronext Paris
4 527.84Ouverture : 4 545.25+ Haut : 4 490.15+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 4 560.61Clôture veille : 3 254 440 KVolume :

CAC 40 : Manque d'appétit pour le risque, prudence avant une avalanche de publications

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a clôturé en baisse mardi soir, affectée par les tensions persistantes en Ukraine et quelques publications trimestrielles décevantes, au premier rang desquelles Lafarge. Alcatel-Lucent a cependant tiré son épingle du jeu grâce à une nouvelle rumeur d'intérêt du finlandais Nokia. Le CAC 40 a reculé de 0,78% sur les 4 428 points.

Du côté des valeurs, Lafarge a chuté de 3,2% à 63.90 euros. Le cimentier a été sanctionné après la publication de résultats du premier trimestre 2014 pénalisés par les effets de change. Pour Aurel BGC, le chiffre d'affaires est inférieur au consensus alors que "l’EBITDA est en ligne avec les attentes du marché".

De son côté Alstom a trébuché de 2,8% à 28.715 euros. Interrogé par RMC et BFMTV hier matin, le président de la République François Hollande a jugé mardi "inacceptable" l'offre de reprise des activités d'énergie d'Alstom que le géant américain General Electric a mis sur la table. Le président a précisé qu’il préférerait améliorer les offres de GE et Siemens, également intéressé par le Français, plutôt que d’envisager une entrée de l'Etat au capital d’Alstom.

En revanche, Alcatel-Lucent a tiré son épingle du jeu (+2,2% à 2.919 euros). L'action de l'équipementier en télécommunications a profité du retour de la « rumeur Nokia ». Le géant finlandais recentré dans les réseaux pourrait faire une offre sur le groupe franco-américain autour de 4,1 euros par action, en utilisant le cash de sa transaction avec Microsoft, a confié mardi à l'agence Reuters un trader en poste à Amsterdam. Le Groupe publiera vendredi 9 mai ses résultats du premier trimestre 2014.

Bouygues (+0,4%). Après l'échec du rachat de SFR, qui a finalement choisi Numericable comme repreneur, Bouygues Telecom pourrait trouver sa planche de salut auprès de Virgin Mobile plutôt que de se vendre à Free, son meilleur ennemi. Selon Les Echos, le premier opérateur mobile virtuel (MVNO) de France, qui compte 1,67 million de clients, serait donc regardé de très près. Même SFR s'intéresse au dossier...

Pénalisés par les secteurs financier et technologique hier, les principaux indices sur actions de l’autre côté de l’Atlantique se sont inscrit en nette baisse. Le Dow Jones a perdu 0.78% à 16 400 points, soit moins que le Nasdaq Composite (-1.38% à 4 081 points). Enfin, le S&P 500, baromètre de référence de l’appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s’est déprécié de 0.90% à 1 868 points. L’action du réseau social Twitter s’est effondrée de près de 18%, à 31.85$.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1.3910$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négociait à 100.10$ environ.

Sur le plan des publications macroéconomiques ce mercredi, les opérateurs prendront connaissance de la production industrielle et de la balance commerciale en France à 08h45, des permis de construire au Canada à 14h30 et, pour les Etats-Unis, de la productivité horaire et du coût du travail à 14h30, du discours de la Présidente de la Fed, J. Yellen, à 16h00, des stocks de pétrole à 16h30, et des crédits à la consommation à 21h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français a tracé hier, sur le plan des bougies japonaises, une structure dite en marubozu noir, sans mèche, doublée d'un avalement baissier. Ce qui en dit long sur le manque d'appétit à court terme des opérateurs pour le risque. Les 4 500 points s'affirment de plus en plus comme un niveau de résistance majeure, que l'indice n'est pas encore armé pour franchir durablement. Avis neutre, dans l'immédiat.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l’indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu’un franchissement des 4504.00 points raviverait la tension à l’achat. Tandis qu’une rupture des 4400.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4504.00 / 4600.00
  • Support(s) : 4400.00 / 4319.00 / 4183.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -1 % / 2 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -5 % / -8 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Manque d'appétit pour le risque, prudence avant une avalanche de publications (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Manque d'appétit pour le risque, prudence avant une avalanche de publications (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...