Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Les marchés dans l'attente d'une prise de parole de Poutine
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 443.84 +0.26 % Temps réel Euronext Paris
4 490.55Ouverture : 4 505.30+ Haut : 4 434.09+ Bas :
-1.04 %Perf Ouverture : 4 432.45Clôture veille : 2 446 140 KVolume :

CAC 40 : Les marchés dans l'attente d'une prise de parole de Poutine

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé en hausse mercredi, soutenue par la bonne tenue des marchés américains, sur fond de légère reprise du rouble après deux jours de chute libre, et de rebond modéré des prix du pétrole.

Le rouble affiche une baisse de près de 50% face au dollar cette année, son plus fort repli depuis la crise financière russe de 1998. Il a perdu mardi jusqu'à autour de 20% face à la monnaie américaine. Les marchés sont toujours dans l'attente d'une prise parole du Président russe, Vladimir Poutine, sur la question.

Les regards sont également tournés vers la Grèce où se déroule le premier tour de l'élection présidentielle, sur fond d'incertitudes.

C'est dans ce contexte que les investisseurs attendaient la réunion monétaire de la Fed, qui rendait son verdict en soirée. Ce dernier est désormais connu et, sans surprise, J Yellen a satisfait les salles des marchés en maintenant sa politique monétaire ultra accommodante.

L'indice CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,46% à 4 111 points. Les valeurs pétrolières ont profité d'un léger sursaut des cours de l'or noir, tombé hier à son plus bas niveau depuis plus de cinq ans. Technip et Total ont gagné respectivement 3,7% et 3,5%.

LVMH était également bien orienté (+2,2%) en réaction à la distribution des titres Hermès équivalent à 13,66€ par action, sur la base d’un titre Hermès à 280,10 € à l'ouverture de la séance du 17 décembre 2014. Pour rappel, les deux groupes ont conclu le 2 septembre 2014 un protocole transactionnel dans lequel LVMH s’est engagé à distribuer à ses actionnaires la totalité des actions Hermès détenues par le leader mondial du luxe.

Pour les valeurs cotées à Paris exposées à l'économie russe, la situation reste compliquée. En particulier, Société Générale a continué de perdre du terrain (-0,9%). Pour rappel, la SG détient 99,4% de Rosbank, la première banque privée du pays. Dans une note de recherche, Kepler-Cheuvreux évalue aujourd'hui à 5 milliards d'euros l'exposition de la générale à la Russie en cas de scénario catastrophe, ce qui représente 6 euros par action et un point de ratio Common Equity Tier 1.

Alstom a perdu 2,5% à 26.555 euros. En réaction à de récents articles de presse, Alstom a confirmé mercredi matin dans un communiqué l'existence de discussions avec le département de la justice américain (U.S. Department of Justice) dans le cadre des enquêtes menées par celui-ci. Le groupe précise que "des informations supplémentaires seront fournies en temps voulu". Bloomberg a évoqué une amende de 700 M$ pour Alstom, qui serait impliqué dans une affaire de soupçons de corruption active de fonctionnaires sur des contrats obtenus en Indonésie.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont fortement progressé dans le sillage d'issue de la réunion de la Fed. Le Dow Jones et le Nasdaq Composite ont respectivement gagné 1.69% et 2.12%. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 2.04%.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1.2330$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négociait à 56.30$ environ.

Sur le plan des publications macroéconomiques ce jeudi, les opérateurs prendront connaissance de l'indice allemand IFO à 10h00, des ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30 et des chiffres américains suivants: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, l'indice PMI Services à 15h45, l'indice de la Fe de Philadelphie à 16h00, ainsi que l'indicateur avancé du Conference Board à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'analyse technique pure nous invite à anticiper une séance de reprise technique, au vu des volumes sur la séance de retournement du 16 décembre. Mais nous ne pouvons de façon assez sûre anticiper une reprise ample tant que les marchés seront suspendus à prise de parole de Vladimir Poutine, qui ne s'est toujours pas exprimé depuis le début de la crise monétaire qui secoue son pays. Avis légèrement haussier, pour le moment.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 3926.00 points.

Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4202.00 / 4427.00 / 4510.00
  • Support(s) : 3926.00 / 3789.00 / 3600.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -6 % / -0 % / 1 %
  • Ecart(s) support : -13 % / -17 % / -23 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les marchés dans l'attente d'une prise de parole de Poutine (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les marchés dans l'attente d'une prise de parole de Poutine (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...