Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Les bourses victimes d'un contexte de crise exacerbé
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 528.82 -0.70 % Temps réel Euronext Paris
4 527.84Ouverture : 4 545.25+ Haut : 4 490.15+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 4 560.61Clôture veille : 3 254 440 KVolume :

CAC 40 : Les bourses victimes d'un contexte de crise exacerbé

(Tradingsat.com) - Après une séance apocalyptique lundi qui a vu le Cac 40 enregistrer sa plus lourde chute depuis sa création, -9%, un rebond était logiquement attendu. Si celui-ci s'est bien amorcé avec une ouverture mardi de l'indice en progression de 2.66%, la pression acheteuse n'a toutefois pas tenue sur la durée et tout juste une heure après l'ouverture, le Cac 40 est retombé en territoire négatif. La matinée s'est caractérisée par une très forte volatilité du marché après l'annonce de nouvelles difficultés bancaires cette fois-ci de l'autre côté de la Manche. Ce n'est pas une ou deux mais bien trois banques et pas des moindres, Royal Bank of Scotland, la Barclays ou encore la Lloyds, qui auraient demandé au gouvernement britannique de les recapitaliser. Il aura fallu attendre le début d'après midi et l'annonce d'un plan concerté entre les six grandes Banques Centrales avec la publication d'un calendrier pour alimenter le circuit interbancaire jusqu'à la fin de l'année pour stabiliser l'indice sur un trend haussier lui permettant ainsi de repasser la barre des 3800 points. Ces annonces n'ont pas empêché le titre Dexia de lourdement chuter de 13.36%. Outre-Atlantique, les marchés ont aussi été victimes d'une forte volatilité et seulement trente minutes après une ouverture nettement positive, les indices US replongeaient dans le rouge entrainant dans leur sillage les places européennes. Le Cac 40 a toutefois fait preuve de résistance avec une clôture en légère hausse de 0.55%, alors que l'Allemagne chutait de 1.12% et la Belgique de 2.29%. Après la clôture des marchés européens, la situation s'est dégradée aux Etats-Unis et les opérateurs ont assisté impuissant à une nouvelle débandade des indices qui ont enchaîné une cinquième séance consécutive de baisse et un nouveau plongeon de 5.11% du Dow Jones et de 5.80% du Nasdaq. Les initiatives n'ont pourtant pas manqué du côté de la Fed avec l'ouverture d'une ligne de crédit dévouée exclusivement à l'achat des billets de trésorerie pour assurer plus de liquidités aux entreprises ou encore l'annonce à demi-mot d'une probable prochaine baisse des taux. Toutefois les opérateurs attendent un geste plus fort avec pourquoi pas une baisse coordonnées des taux des grandes Banques Centrales. Mais après l'Allemagne lundi et la Grande Bretagne mardi, les investisseurs restent dans l'expectative en se demandant qui sera la prochaine victime et concrétisent de plus en plus le risque de récession qui plane sur l'ensemble de la planète. Les derniers chiffres tombés sur le crédit à la consommation aux États-Unis ont mis en évidence une première chute depuis 1998 et le discours de Ben Bernanke sur l'état de l‘économie américaine a fini de plomber l'ambiance. A noter que le producteur d'aluminium, Alcoa, a donné le coup d'envoi de la saison des résultats, qui s'annonce très agitée. Ceux-ci ont été dévoilés après la clôture en baisse avec un bénéfice net qui est ressorti à 33 cents par action contre 63 cents un an plus tôt. En Asie ce matin, aucun signe d'amélioration de tendance avec une nouvelle dégringolade de le bourse de Tokyo de 9% ce mercredi matin.

Graphiquement la séance d'hier a fait apparaitre une phase de consolidation (graphique horaire) qui a pris place autour d'un point pivot, vers 3765. Mais l'échec de la tentative de rebond sur la borne basse du canal descendant de moyen terme (tracé noir) qui gravite actuellement vers 3700 points, est assez inquiétant pour la suite du mouvement. En effet la taille des deux dernières bougies rouges (graphique journalier) traduit bien la pression exercée par le courant vendeur. Le support des 3680 points risque donc de céder aujourd'hui en séance ouvrant dans la foulée la voie en direction des 3600 points qui correspondent à des anciens planchers d'octobre 2004. Seul un retour en clôture au-dessus des 3680 points permettrait encore de sauvegarder la configuration en canal baissier et ainsi l'espoir d'une vague de rebond à partir de cette zone.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 3800 points raviverait la tension à l'achat.

Sur le plan des publications, un premier chiffre est attendu pour 10h30 et concerne le PIB du deuxième trimestre dans la zone Euro. A 16h35 c'est le traditionnel rapport hebdomadaire des stocks pétroliers qui sera dévoilé. Sur le plan des valeurs, les groupes Caisse d'Epargne et Banque Populaire pourraient annoncer leur rapprochement.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les bourses victimes d'un contexte de crise exacerbé (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les bourses victimes d'un contexte de crise exacerbé (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...