Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Les bourses mondiales dans l'œil du cyclone
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 764.07 +0.60 % Temps réel Euronext Paris
4 741.10Ouverture : 4 780.52+ Haut : 4 737.38+ Bas :
+0.48 %Perf Ouverture : 4 735.48Clôture veille : 304 133 KVolume :

CAC 40 : Les bourses mondiales dans l'œil du cyclone

(Tradingsat.com) - Le rebond qu'on n'osait plus espérer s'est amorcé ce jeudi permettant au Cac 40 de regagner les 3600 points peu de temps après l'ouverture. Celui-ci était évidemment largement mérité après plusieurs séances de débâcle et une chute de près de 15% depuis le 2 octobre. Mais les espoirs de voir l'indice clôturer la séance dans le vert ont été douchés en fin d'après midi. Le Cac 40 a attendu avec fébrilité l'ouverture des marchés américains qui, après un début de séance proche de l'équilibre, n'ont finalement pas dérogé à la règle en glissant de nouveau dans le territoire négatif. Le Cac 40 a donc annulé l'ensemble de ses gains pour repasser dans le rouge, faire un bref passage sous les 3400 points avant une clôture en baisse de 1.55%. Le rebond espéré n'a donc pas eu lieu, GDF Suez (-13.08%) et EDF (-10.48%) relativement épargnés par la crise ses derniers temps ont rattrapé leur retard. En revanche certaines grosses industrielles comme Arcelomittal ou Alstom se sont offertes de beaux rebonds de respectivement 9.11% et 8.14%. Incapables d'enrayer la spirale baissière infernale, les marchés ont de nouveau connu une volatilité record. Les chiffres macro-économiques plutôt meilleurs qu'attendus sur le plan des demandeurs d'emploi ou encore les résultats provisoires plutôt rassurants du géant IBM n'ont pas suffi à ramener un peu de sérénité sur les marchés. En toute fin de séance, un nouveau vent de panique a soufflé sur Wall street, un vent dont les indices n'avaient vraiment pas besoin et qui a les poussé encore plus bas. Le Dow Jones a donc essuyé de nouvelles pertes pour la septième séance consécutive et s'est effondré ce jeudi d'encore 7.33%, soit sa plus forte baisse en pourcentage depuis octobre 1987. Le Nasdaq, un temps la tête hors de l'eau, a finalement succombé à la tentation baissière plongeant de 5.47%. Le géant américain General Motors a abandonné pas moins de 31%. Les valeurs grosses consommatrices de crédits ont particulièrement souffert alors qu'aucune amélioration ne se profile sur le marché interbancaire où le taux Libor atteint des sommets. Le pétrole sur le Nymex à New York est passé sous les 85$ et ce matin en Asie l'or noir enfonçait la barre symbolique des 80$. Les marchés sont pour le moment restés sourds aux appels à un retour à la raison et la panique prend le dessus ce qui engendre un véritable jeux de massacre sur nombre d'actifs. En pleine débâcle financière, les regards sont maintenant tournés vers Washington où vont se réunir aujourd'hui les ministres des finances et les gouverneurs des Banques Centrales du G7 même si pour le moment toutes les tentatives de retour au calme ont échoué. Le président du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a exhorté les pays à trouver des solutions communes et a activé son dispositif d'urgence destiné à prêter aux pays en difficulté comme cela avait été le cas lors de la crise asiatique à la fin des années 1990. En Asie justement rien ne va plus et dans le sillage des États-Unis, le Nikkei s'est effondré de plus de 10% en première partie de séance. Jusque là épargné par les faillites, la situation se dégrade pour l'empire du soleil levant qui voit une compagnie d'assurance de taille moyenne, Yamato Life Insurance, tomber en faillite.

Graphiquement la nouvelle tentative de rebond a encore échoué jeudi et le Cac 40 a inscrit un nouveau plancher annuel en séance sur les 3390 points, le dernier datant de la veille à 3427 points. L'indice ne parvient pas à se désolidariser de cette pression baissière qui l'emporte tous les jours un peu plus bas comme en témoigne la pente du canal descendant (tracé en noir graphique horaire) qui encadre la déconfiture du marché depuis le début du mois. Le dernier support à 3390 points devrait subir le même sort que ses confrères à savoir céder au prochain vent de panique qui va souffler dès l'ouverture ce matin. Sous ce seuil, les 3288 constituent l'unique palier à signaler avant les 3110 points qui correspondent à des niveaux non revus depuis septembre 2003.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 3500 points raviverait la tension à l'achat.

Sur le plan des actualités économiques, elles se concentreront à 14h30 avec la publication conjointe des prix à l'importation et de la balance commerciale.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les bourses mondiales dans l'œil du cyclone (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les bourses mondiales dans l'œil du cyclone (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...