Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Les 4 500 points sous pression
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 448.26 +0.10 % Temps réel Euronext Paris
4 383.70Ouverture : 4 463.39+ Haut : 4 342.64+ Bas :
+1.47 %Perf Ouverture : 4 443.84Clôture veille : 3 658 750 KVolume :

CAC 40 : Les 4 500 points sous pression

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a fortement reculé vendredi au lendemain de la décision de la banque centrale américaine de laisser ses taux directeurs inchangés. Le CAC 40 a dévissé de -2,56% à 4535,85 points, après avoir perdu jusqu’à -3,4% en fin d’après-midi. Une baisse réalisée dans d'importants volumes de transactions de 9,4 milliards d'euros, plus de trois fois supérieurs au volume moyen des dernières séances.

Le marché parisien n'a cessé de perdre du terrain tout au long de la séance, digérant la décision de la Fed ainsi que le discours de sa présidente Janet Yellen.

Alors que le monde de la finance était suspendu à ses lèvres, la Fed a finalement choisi jeudi soir de rester prudente et de maintenir sa politique de taux zéro, une décision essentiellement liée aux récentes turbulences financières et incertitudes économiques venues des marchés émergents, notamment de Chine.

Contrairement à ses attentes, le marché a finalement obtenu un "statu quo et peu de visibilité sur les décisions que pourraient prendre la Fed d'ici la fin de l'année", a expliqué Andréa Tuéni, analyste chez Saxo Banque

"Le contexte intérieur ne justifiait pas un statu quo, donc si la Fed ne relève pas ses taux c'est parce qu'elle s'inquiète pour la Chine, laissant entrevoir du coup de nouvelles secousses", a noté de son côté Alexandre Baradez, de chez IG France.

Toutes les valeurs du CAC 40 ont terminé dans le rouge. BNP Paribas a signé la plus forte baisse de l’indice, chutant de -4,8% à 52,98 euros, suivie par AXA. Les autres financières Société Générale (-4,2%) et Crédit Agricole (-2,5%) ont également souffert.

Les valeurs industrielles exposées à la Chine ont souffert, pénalisées par les inquiétudes persistantes sur la santé économique du pays. Schneider a plongé de 4,5% à 52,86 euros, Renault (présent en Chine via son partenaire Nissan) a perdu -4,2%, tandis que le cimentier LafargeHolcim a cédé -3,9%.

Sur le SBF 120, Ingenico (+7,3% à 105,6 euros), Solocal (+6,25% à 0,255 euros) et Korian (+3,7% à 33,5 euros) ont néanmoins tiré leur épingle du jeu.

Ingenico s’est envolé après que le spécialiste britannique du traitement des paiements Worldpay a annoncé son intention de s'introduire à la Bourse de Londres, plutôt que de se vendre. Selon les dernières rumeurs, Ingenico proposait jusqu'à 6,6 milliards de livres, soit 9 milliards d'euros pour racheter Worldpay.

Après les plus bas historiques inscrits jeudi, Solocal a profité de commentaires positifs de Natixis, qui a réitéré vendredi sa recommandation "Acheter" avec un objectif de cours inchangé à 1 euro. Le broker juge que la dégringolade du titre depuis la fin juillet s'est effectuée "sans aucune raison apparente".

Au lendemain d'une envolée de +6,9%, Korian a prolongé son rebond, à la faveur du relèvement des recommandations de HSBC (de "Conserver" à "Acheter") et de Natixis (de "Neutre" à "Achat").

Les principaux indices sur actions de l'autre côté de l'Atlantique ont poursuivi leur replis, les opérateurs affichant leur déception au lendemain du statu quo de la Fed. Le Dow Jones a perdu 1,74% à 16 ,384 points et le Nasdaq Composite 1,36% à 4 827 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est déprécié de 1,61% à 1 958 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1310$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, poursuit son rebond en se négociant à 45,20$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, les opérateurs devront composer avec le rapport mensuel de la BuBa à 12h00, les ventes des grossistes au Canada à 14h30, les ventes de logements anciens aux Etats-Unis à 16h00 et le discours de Dennis Lockhart (FOMC) à 19h00.

Enfin, dans l'actualité européenne ce matin, la victoire de Syriza, en tête aux élections législatives, et l'annonce de la formation de coalition avec les Grecs indépendants.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La configuration graphique de l'indice phare français s'est nettement dégradé vendredi, avec une longue bougie rouge, qui est venue compléter le tracé d'une figure chartiste baissière. Dans l'immédiat, nous comptons sur le support des 4 500 points pour contenir momentanément les velléités vendeuses. Avis neutre pour le moment, tout en gardant à l'esprit qu'une rupture dans des volumes solides, et avec confirmation en clôture, des 4 500 points, dégraderait davantage le profil graphique court terme de l'indice.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4666.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4500.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4666.00 / 4733.00 / 5217.00
  • Support(s) : 4500.00 / 4430.00 / 4230.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 5 % / 6 % / 15 %
  • Ecart(s) support : 1 % / -0 % / -5 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les 4 500 points sous pression (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les 4 500 points sous pression (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...