Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Les 4 400 points en danger
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 845.24 -0.94 % Temps réel Euronext Paris
4 886.51Ouverture : 4 890.11+ Haut : 4 806.49+ Bas :
-0.84 %Perf Ouverture : 4 891.29Clôture veille : 3 478 000 KVolume :

CAC 40 : Les 4 400 points en danger

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 devrait encore traduire pour la dernière séance de la semaine la plus grande prudence des opérateurs, à l'approche de l'issue, encore très incertaine, des élections présidentielles américaines. Hier, à l'issue d'une séance particulièrement volatile, l'indice phare français a fini la séance stable à 4 411 points.

Mais au-delà des incertitudes économiques et politiques du moment, avec en premier lieu l’élection présidentielle américaine qui approche, le principal facteur de baisse des marchés reste le pétrole. Avec un baril de Brent sous les 47 dollars (46,50) et un WTI américain sous les 45 (44,80), niveaux des cours avant l’accord d’Alger fin septembre, le marché reste convaincu que les pays producteurs, OPEP et non-OPEP, ont perdu la main et échoué dans leur tentative de maitrise des prix.

Au chapitre macroéconomique, les publications américaines sont ressorties sans relief, avec une progression un peu plus forte qu'attendu des inscris aux allocations chômage pour la semaine passée, et un repli à 54,8 de l'indice PMI non manufacturier (ISM).

Les opérateurs suivront attentivement, en point d'orgue macroéconomique de la séance, le rapport officiel sur l'emploi américain à 13h30. De quoi alimenter encore plus, le cas échéant, les probabilités de hausse des taux fédéraux d'ici la fin de l'année.

Côté valeurs, les (para)pétrolières réalisaient jeudi un rebond aussi technique que peu convaincant, à l'image de Vallourec (+1,08% à 4,132 euros), CGG (+2,36% à 22,96 euros), ou encore Technip (+2,21% à 59,25 euros).

Star de la séance de jeudi, Société Générale a bondi de 5,51% à 36,07 euros, malgré avoir vu son bénéfice net se replier de 2,4% au troisième trimestre à 1,09 milliard d'euros, touché par un recul des revenus de la banque de détail en France. Toutefois, ce résultat a largement dépassé les attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 883 millions d'euros, selon un consensus fourni par FactSet.

Air France-KLM, à l'issue d'une séance ultra volatile, qui l'a vu ouvrir à 5,203 euros et clôturer à 5,76 euros, a bondi de 6,08%, après la publication de ses trimestriels. Air France-KLM a publié un bénéfice net en hausse de 13% au troisième trimestre à 544 millions d'euros même si les perspectives pour 2016 restent marquées par les conséquences des attentats et la destination France est particulièrement touchée.

SoLocal Group a annoncé avoir trouvé un accord sur un projet révisé, avec trois de ses créanciers (des fonds gérés ou conseillés par Paulson & Co., Inc., Monarch Alternative Capital (Europe) Ltd et Amber Capital UK Holdings Ltd) qui représentent ensemble environ 37% du montant du crédit syndiqué de SoLocal Group. Ce plan révisé apporte des améliorations substantielles susceptibles de favoriser la souscription à l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription par les actionnaires et l’intérêt de nouveaux investisseurs. La cotation de l'action pourrait reprendre en début de semaine prochaine.

Enfin, Genfit a bondi de 6,63% à 18,49 euros sur des commentaires d'analystes.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont connu de nouveaux dégagements, limités mais subis à l'issue d'une séance particulièrement volatile. Le Dow Jones a perdu 0,16% à 17 930 points et le Nasdaq Composite 0,92% à 5 058 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a glissé de 0,44% à 2 088 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1100$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 44,80$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre la balance commerciale aux Etats-Unis à 13h30, le rapport officiel sur l'emploi américain à 13h30 également, ainsi que le discours de Fischer (FOMC) à 21h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

En venant, en séance, quasi intégralement comblé le gap baissier de mercredi, le CAC a finalement laissé la porte à de nouveaux dégagements. Le gap de mercredi n'est plus qualifiable de gap de fin de correction. Dans l'immédiat, l'indice phare français joue les équilibriste sur les 4 400 points, sur sa moyenne mobile à 100 jours (en orange), qui, elle, reste en phase d'accélération haussière. Un début de séance neutre est attendu. Si les 4 400 points venaient à céder dans un niveau de participation nourri, une accélération de la correction pourrait être envisagée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4456.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4400.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4456.00 / 4579.00 / 4733.00
  • Support(s) : 4400.00 / 4370.00 / 4342.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -9 % / -6 % / -2 %
  • Ecart(s) support : -10 % / -11 % / -12 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les 4 400 points en danger (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les 4 400 points en danger (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...