Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Le camp acheteur reste mobilisé
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 528.82 -0.70 % Temps réel Euronext Paris
4 527.84Ouverture : 4 545.25+ Haut : 4 490.15+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 4 560.61Clôture veille : 3 254 440 KVolume :

CAC 40 : Le camp acheteur reste mobilisé

(Tradingsat.com) - Si l'appétit pour le risque reste important, le CAC 40 reprend son souffle, le rapport officiel sur l'emploi publié vendredi ayant presque été jugé "trop bon" par les salles de marché.

La Bourse de Paris a terminé proche de l'équilibre vendredi (+0,08% à 4 984 points), les investisseurs accueillant avec une certaine prudence un rapport sur l'emploi américain meilleur qu'attendu pour le mois d'octobre. La cote parisienne a ouvert en territoire négatif sans parvenir à redresser la barre jusqu'à la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain, qui l'a propulsé dans le vert, lui permettant même temporairement de dépasser les 5 000 points.

Les créations d'emplois ont bondi bien plus que prévu en octobre, permettant au taux de chômage de tomber à son plus bas niveau en plus de 7 ans, à 5% de la population active. Les investisseurs étaient suspendus à cette publication pour anticiper un peu plus les changements à venir de la politique monétaire américaine, la banque centrale américaine se réunissant une dernière fois d'ici à la fin de l'année. Il reste encore une publication de rapport officiel sur l'emploi américain, avant la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la Fed le 16 décembre.

Sur le terrain des valeurs, le flux des publications pour le troisième trimestre est resté soutenu et la baisse de plusieurs poids lourds de la cote a pesé sur l'indice.

Sanofi s'est enfoncé de 6,84% à 86,90 euros, les investisseurs accueillant défavorablement le recentrage de son portefeuille et sa réorganisation censée permettre notamment 1,5 milliard d'euros d'économies d'ici à 2018.

ArcelorMittal a pris 0,44% à 5,00 euros, malgré l'abaissement drastique de son objectif opérationnel et le plongeon de son bénéfice, plombé par l'effondrement du minerai de fer et la concurrence de la Chine. Aperam, de son côté, a flambé de 20,08% à 33,515 euros, soutenu par le versement d’un dividende après quatre ans d’arrêt.

Les titres d’Airbus Group, Dassault Aviation et Zodiac Aerospace ont progressé de respectivement 2,32%, 2,76% et 3,76%. Le secteur aéronautique a profité indirectement des bons chiffres de l’économie américaine, ce qui a influé sur le change euro-dollar, qui est passé en l’espace de trois minutes de 1,086 à 1,07. Cette évolution de la parité redonne de la compétitivité à ces valeurs dont les coûts sont majoritairement en euro alors que leurs recettes sont en dollar.

Au chapitre des petites capitalisations, Visiomed a poursuivi son envolée (+30,7% à 4,47 euros). La société spécialisée dans l'électronique médicale nouvelle génération vient en effet de s'allier avec H2AD, plateforme française de télémédecine de référence, afin de compléter son offre de suivi à domicile des patients.

Enfin, Crossject s'est envolé vendredi de plus de 40% en tête de tout le marché parisien. L'engouement des investisseurs fait suite à l'annonce de l`attribution à la société d`une aide remboursable de 6,7 millions d`euros sur 3 ans, dans le cadre du Programme d`Investissements d`Avenir opéré par BpiFrance.

Les principaux indices sur actions de l'autre côté de l'Atlantique ont clôturé en ordre dispersé, les opérateurs préférant temporiser après la publication des chiffres officiels sur l'emploi américain. Le Dow Jones est parvenu à grappiller 0,26% à 17 910 points et le Nasdaq Composite 0,38% à 5 147 points. Le S&P 500, baromètre dé régence de l'appétit pour le risque aux taux des gérants de fonds,a lâché symboliquement 0,03% à 2 099 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0750$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négocie à 44,70$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, peu de chose à se mettre sous la dent. On suivra tout de même l'indice de confiance des investisseurs (Sentix) en Zone Euro à 10h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français a certes temporisé sous les 5 000 points vendredi, mais cette barrière symbolique ne semble pas infranchissable à court terme. Le camp acheteur reste mobilisé, les oscillations du CAC continuent de s'organiser au-dessus de la moyenne mobile à 10 jours (en bleu clair), et l'effet d'attraction du gap du 12/08 continue d'agir. On misera sur la possibilité d'une reprise dès aujourd'hui de l'ascension des cours. Et d'une manière générale, on devra s'attendre à des phases de consolidation courtes sur l'indice.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 4930.00 points.

Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5000.00 / 5217.00 / 5283.00
  • Support(s) : 4930.00 / 4733.00 / 4278.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 9 % / 13 % / 14 %
  • Ecart(s) support : 8 % / 4 % / -6 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le camp acheteur reste mobilisé (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le camp acheteur reste mobilisé (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...