Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La purge n'est pas terminée
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 631.94 +1.26 % Temps réel Euronext Paris
4 576.87Ouverture : 4 639.91+ Haut : 4 558.90+ Bas :
+1.20 %Perf Ouverture : 4 574.32Clôture veille : 3 843 420 KVolume :

CAC 40 : La purge n'est pas terminée

(Tradingsat.com) - Nouvelle journée compliquée en perspective pour l'indice CAC 40, qui reste sous forte pression. A suivre en point d'orgue de la journée, l'enquête sur l'emploi américain par le cabinet privé en ressources humaines ADP. Une enfûte très suivie dans les salles de marché. Elle est traditionnellement publiée deux jours avant les chiffres officiels. Pour rappel, le taux de chômage aux Etats-Unis n'excède pas 5% de la population active.

La Bourse de Paris a terminé en baisse mardi (-1,59% à 4.371,98 points), sous le coup notamment d'une progression de l'euro face au dollar et d'un nouveau recul des cours du pétrole. Le marché parisien a démarré la séance en petite baisse avant de creuser ses pertes, dans le sillage d'une hausse de l'euro face au dollar et d'un repli des cours du pétrole.

La devise européenne a monté face à un dollar laminé par la perspective de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) se retenir de relever ses taux dans l'immédiat après de nouvelles données américaines décevantes la veille.

De son côté, le pétrole a de nouveau perdu du terrain, sur fond d'inquiétudes renouvelées sur le niveau excédentaire de l'offre mondiale. L'institution européenne a en effet légèrement réduit mardi ses prévisions de croissance en zone euro pour 2016 et 2017, s'inquiétant des risques de ralentissement en Chine et des effets néfastes d'un éventuel "Brexit".

Toujours en zone euro, les prix à la production industrielle dans la zone euro ont progressé de 0,3% en mars par rapport à février. Enfin, parmi les autres indicateurs, les chiffres publiés en Chine avant l'ouverture des places européennes ont également accentué la prudence sur le marché puisque l'indice des directeurs d'achat (PMI) s'est replié le mois dernier à 49,4 contre 49,7 en mars (un nombre inférieur à 50 signale une contraction).

Sur le terrain des valeurs, BNP Paribas a terminé en baisse (-1,01% à 45,510 euros), après avoir évolué un temps à la hausse, conforté par l'augmentation de son bénéfice net au premier trimestre, de 10,1% à 1,8 milliard d'euros.

CGG a reculé de 3,90% à 0,74 euro, la chute de l'or noir et les conditions de marché délicates se répercutant clairement dans ses résultats au premier trimestre.

Areva s'est enfoncé de 7,41% à 4,41 euros, le manque de visibilité autour des "anomalies" détectées dans le suivi des fabrications d'équipements de son usine du Creusot (Saône-et-Loire) éloignant les investisseurs, alors que le groupe n'écarte pas que des "falsifications" soient à l'origine de ces "anomalies", selon Les Echos.

Nexans a baissé de 4,55% à 38,60 euros, pénalisé par un chiffre d'affaires en baisse de 10,5% au premier trimestre en lien avec le recul de l'activité de haute tension sous-marine. Solvay, de son côté, a progressé de 4,26% à 92,67 euros, alors que le groupe chimique a réitéré ses objectifs pour 2016 d'une croissance du résultat d'exploitation d'un peu moins de 10%, après une hausse de 1,6% au premier trimestre à 602 millions d'euros.

Enfin, Sopra Steria a décollé de 12,45% à 114,70 euros, porté par le relèvement de ses objectifs en 2016 et une croissance organique de 3,3%.

Comme nous l'avions anticipé, les principaux indices sur actions de l'autre côté de l'Atlantique ont perdu du terrain, à l'image du Dow Jones (-0,78% à 17 750 points) ou du Nasdaq Composite (-1,13% à 17 750 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a glissé de 0,87% à 2 063 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1480$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers s’échangeait autour de 43,80$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre la variation du nombre de demandeurs d'emploi en Espagne à 09h00, les données finales du PMI Services en Zone Euro à 10h00, le PMI de la construction au Royaume-Uni à 10h30, le discours du Président de la Buba, Jens Weidmann à 12h15, l'enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP sur l'emploi américain à 14h15, la productivité horaire et le coût du travail aux Etats-Unis à 14h30, la balance commerciale américaine à 14h30, et, toujours outre Atlantique, le PMI Services (ISM) à 16h00, les commandes à l'industrie à 16h00 et les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La situation de court terme dans laquelle se trouve graphiquement l'indice CAC 40 reste très tendue. L'indice phare français a clôturé hier, dans des volumes assez solides, au plus bas de séance quasiment, au beau milieu du gap haussier du 13 avril. Son pouvoir d'attraction devrait renvoyer les cours assez rapidement sur les 4 348 points (borne basse du gap). En deçà, une marge baissière existe, jusque sur les 4 229 points. Un début de séance "flat" est néanmoins l'option privilégiée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4458.00 points.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4458.00 / 4509.00 / 4733.00
  • Support(s) : 4302.00 / 4229.00 / 4117.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -4 % / -3 % / 2 %
  • Ecart(s) support : -8 % / -10 % / -13 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La purge n'est pas terminée (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La purge n'est pas terminée (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...