Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La France en guerre, quel impact pour le marché ?
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 451.37 +0.43 % Temps réel Euronext Paris
4 490.55Ouverture : 4 505.30+ Haut : 4 448.56+ Bas :
-0.87 %Perf Ouverture : 4 432.45Clôture veille : 1 696 300 KVolume :

CAC 40 : La France en guerre, quel impact pour le marché ?

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris rouvrira normalement ce lundi, après les attentats meurtriers de vendredi soir à Paris et à Saint Denis. Une ouverture en nette baisse est attendue, les opérateurs n'étant pas prêt au moindre risque alors que la France a débuté sa riposte, une série de bombardement ciblé sur le fief de Daesh en Syrie.

La Bourse de Paris a poursuivi vendredi son mouvement de repli, cédant -1,00% à 4808 points au lendemain d'un fort recul de -2%. Le marché parisien a souffert comme la veille de prises de bénéfices après sa récente progression, tout en étant pénalisée par des indicateurs économiques moroses.

Le CAC 40 a connu un début de séance poussif avant de creuser ses pertes au fil de la journée, affecté dans l'après-midi par la baisse de Wall Street.

Le marché a en outre accusé le coup après une série d'indicateurs économiques décevants.

Aux Etats-Unis, les ventes de détail d'octobre ont affiché une progression inférieure aux attentes et les prix à la production ont une nouvelle fois reculé, surprenant les analystes.

En zone euro, la croissance a légèrement ralenti au troisième trimestre à 0,3%, moins que prévu par les analystes (+0,4%).

Sur le front des valeurs, les constructeurs automobiles Peugeot (+0,83%) et Renault (+0,71%) ont signé les deux meilleures performances du CAC 40, tandis que Carrefour (-2,88%) et LafargeHolcim (-2,78%) accusent les deux plus forts replis.

Bouygues a perdu 0,32% à 34,80 euros, après avoir gagné du terrain dans la matinée soutenu par l'annonce d'un bénéfice net de 334 millions d'euros sur neuf mois et la confirmation de ses perspectives pour l'année.

Teleperformance a enregistré la meilleure performance parmi les valeurs du SRD avec un bond de +4,04% après la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2015 en hausse de +7% à 838 millions d'euros. Le leader mondial de la gestion multimédia de l’expérience client externalisé a confirmé son objectif annuel de croissance du chiffre d’affaires, supérieure ou égale à + 7 % à données comparables, ainsi que son objectif de marge opérationnelle courante, supérieure ou égale à 10,3 %.

Visiomed Group a bondi de +10,1% à la suite de l'annonce de la conclusion en Afrique du Sud d'un premier partenariat de distribution avec la société QUATIFI pour la gamme d'objets de santé connectés BewellConnect.

Hermès International a chuté de -4,25% après la dégradation de l'opinion de Natixis sur le groupe de luxe de "Achat à "Neutre". Si le broker continue de saluer la résilience du modèle économique et le statut iconique de la marque (hors horlogerie), il semble que tous ces atouts soient désormais correctement valorisés selon lui.

Comme nous l'avions anticipé, les dégagements de l'autre côté de l'Atlantique se sont accélérés, avec des pertes respectives de 1,16% et 1,54% pour le Dow Jones et le Nasdaq Composite. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,12% à 2 023 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0720$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négocie à 42,20$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, les opérateurs prendront connaissance des principaux indicateurs suivants: l'indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00, le discours du Président de la BCE, Mario Draghi à 11h15, et l'iidice Empire State de la Fed de New York à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Au-delà de toute considération graphique et technique ce jour, la prévision de dégagements sur le marché français dès le début de séance ce lundi s'explique par l'état d'urgence en France et par la situation de "guerre", annoncée par le Président Hollande dans la foulée des attentats meurtriers de vendredi soir. Nous n'imaginons cependant à ce stade ni un krach, ni un mouvement baissier persistant. A l'échelle de la séance à venir toutefois, une aversion au risque importante est à prévoir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5000.00 points.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5000.00 / 5217.00 / 5283.00
  • Support(s) : 4733.00 / 4580.00 / 4278.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 11 % / 15 % / 16 %
  • Ecart(s) support : 6 % / 3 % / -4 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La France en guerre, quel impact pour le marché ? (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La France en guerre, quel impact pour le marché ? (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...