Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La faillite de general motors en question
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 994.70 -0.15 % Temps réel Euronext Paris
4 969.11Ouverture : 5 005.06+ Haut : 4 953.57+ Bas :
+0.51 %Perf Ouverture : 5 002.43Clôture veille : 2 669 400 KVolume :

CAC 40 : La faillite de general motors en question

(Tradingsat.com) - Au lendemain d'un rebond spectaculaire des marchés, le Cac 40 s'est inscrit dans un schéma de prises de bénéfices. Mais au fil de la journée, la baisse s'est sensiblement accentuée alors qu'en Asie, le premier ministre chinois a déçu les investisseurs en annonçant qu'il n'y aurait pas de mesure de relance. Or les marchés avaient spéculé la veille sur de nouvelles aides faisant exploser à la hausse les valeurs des compartiments énergétique et minier. Toutefois, le premier ministre s'est voulu rassurant en réaffirmant sa volonté d'atteindre un objectif de croissance de l'ordre de 8%, niveau permettant une stabilité du chômage en Chine, facteur primordial d'équilibre pour le pays. Comme prévu, la BCE a annoncé en tout début d'après-midi la baisse de son principal taux directeur de 2% à 1.50%. Son président Jean-Claude Trichet, qui signe là une cinquième baisse consécutive alors que les taux culminaient encore à 4.25% en octobre dernier, a souligné la grande phase d'incertitude dans laquelle l'ensemble des acteurs économiques et financiers était plongé. Outre Atlantique, les données macro-économiques sont tombées soufflant le chaud, avec le recul surprise du nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage, mais surtout le froid avec une forte révision à la baisse de la productivité américaine au titre du quatrième trimestre. La baisse l'a finalement emporté à l'ouverture des marchés US notamment affectés par des inquiétudes grandissantes sur un «ancien» fleuron de l'économie automobile : General Motors (-15.45%). La question d'un dépôt de bilan pour le géant de Detroit revient à l'ordre du jour et ce malgré les Milliards de dollars d'aides déjà injectés par l'Etat pour redresser le groupe. Dans une ambiance alourdie par un sixième repli consécutif des commandes à l'industrie pour le mois de janvier, le Cac 40 a creusé ses pertes en fin de séance pour dégringoler en clôture sur les 2569 points lâchant au passage pas moins de -3.96%.Tout le département automobile a pesé sur la tendance avec une chute de -9.41% de Michelin, -7.78% de Peugeot ou encore -6.45% de Renault. Outre Atlantique, la séance a tourné au cauchemar en deuxième partie de journée avec des indices qui se sont enfoncés toujours plus bas pour clôturer sur de lourds dégagements de -4.10% pour le Dow Jones et -4% pour le Nasdaq. Le compartiment bancaire a fait l'objet de forts reculs et Citigroup (-9.73%) est tombé en séance sous la barre symbolique des 1$, un vrai coup dur pour cet établissement jadis première banque mondiale en termes de capitalisation. Après les séances de rebond enregistrées en première partie de semaine, l'indice Nikkei a dévissé à son tour de -3.50% ce vendredi.

Graphiquement le rebond de mercredi n'aura donc été qu'un feu de paille et la moyenne mobile à 10 jours (tracée en bleu clair), vers 2760 points, a stoppé net les velléités de rebond du marché. Les prémices d'une reprise technique ont été balayées et la pression vendeuse a repris se droits. L'indice renoue donc avec sa trajectoire baissière qui pourrait maintenant emporter à son passage le support des 2552 points. En deçà, les 2500 points ne constituent qu'un simple palier psychologique et ce sont bien les 2400 points, soit les planchers de mars 2003, qui constituent le principal objectif du mouvement baissier actuel.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 2630 points raviverait la tension à l'achat.

Au terme d'une semaine lourdement chargée en données macro-économiques, la séance de vendredi verra un nouvel indicateur de taille se dévoiler à 14h30, il s'agit du taux de chômage US qui, si on se réfère à l'enquête ADP publiée mercredi, pourrait afficher une nouvelle forte contre-performance.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : La faillite de general motors en question (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La faillite de general motors en question (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...