Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La Chine et le pétrole devraient encore peser sur l'indice
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 407.85 -1.80 % Temps réel Euronext Paris
4 455.59Ouverture : 4 455.59+ Haut : 4 402.13+ Bas :
-1.07 %Perf Ouverture : 4 488.69Clôture veille : 2 749 290 KVolume :

CAC 40 : La Chine et le pétrole devraient encore peser sur l'indice

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé en nette baisse jeudi (-1,80%), plombée par la déroute de Renault et la déprime du marché du pétrole, tout en limitant la casse en fin de séance grâce au rebond de Wall Street.

L'indice CAC 40 a perdu 79,05 points à 4.312,89 points, dans un volume d'échanges très étoffé de 5,5 milliards d'euros, alors que Renault a terminé sur une chute de 10,28% à 77,75 euros. La veille, le marché parisien avait pris 0,30%.

Le marché, qui a mis un terme à deux séances de hausse consécutive, n'a cessé de s'enfoncer dans la matinée au point de perdre plus de 3,5% à la mi-journée, sous le coup de la chute du pétrole et de la dégringolade du secteur automobile.

Il s'est par la suite repris, à la faveur d'un rebond du baril à New York et de Wall Street qui avait souffert la veille.

Pour l'heure, les investisseurs "se perdent en conjoncture entre les interrogations pour la croissance 2016, les hésitations chinoises et un prix du pétrole qui n'en finit pas de dévisser", remarque Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez HPC, ajoutant que "depuis le 4 janvier, les dégâts sont spectaculaires".

Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse jeudi à New York, essayant de se redresser après des niveaux historiquement bas, et se maintenaient au-dessus de leurs homologues européens.

Le marché parisien a été plombé par les valeurs du secteur automobile, Renault en tête, alors que le constructeur a confirmé que les services de la répression des fraudes avaient procédé à des perquisitions sur plusieurs de ses sites, dans le cadre des investigations voulues par le gouvernement après le scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen.

Dans la foulée, PSA Peugeot Citroën a perdu 5,05% à 14,01 euros.

Casino a lâché 6,23% à 38,19 euros après l'annonce d'un chiffre d'affaires en baisse de 4,8% (+0,3% en organique) pour l'année 2015, pénalisé par le Brésil et les changes et malgré un redressement de ses activités en France.

TF1 a résisté (-0,40% à 9,97 euros) après l'annonce de l'acquisition auprès de la FIFA des droits de diffusion des "28 meilleurs matchs" des Coupes du monde de football qui se dérouleront en Russie en 2018 et au Qatar en 2022.

Areva a chuté (-4,15% à 4,85 euros) après des informations de presse concernant sa recapitalisation.

Elis a bénéficié (+1,44% à 15,88 euros) du relèvement de sa recommandation par Morgan Stanley. Sodexo à l'inverse a été lourdement affecté (-5,06% à 86,60 euros) par une note de RBC Capital.

Maurel & Prom et Total ont signé les deux plus fortes hausses du SBF 120 avec des bonds de +9,7% et +3,1 à 2,71 euros et 39,03 euros respectivement, à la faveur du léger sursaut des cours du pétrole.

La société de biotechnologie DBV Technologies a vu son cours de Bourse plonger de près de 10% (-9,2% à 50,86 euros). Cotée à la fois à Paris et sur le Nasdaq, la valeur paraît subir doublement la correction qui affecte le secteur depuis quelques semaines.

Du côté des petites capitalisations, Integragen affiche la plus forte baisse de tout le marché parisien (-15,7%), sanctionnée après l'annonce d'un chiffre d'affaires annuel 2015 en repli de 7%.

De l’autre côté de l’Atlantique, la Bourse de New York a effacé une partie de ses pertes notamment grâce au rebond des prix du pétrole. L’indice Nasdaq Composite a pris 1,97% à 4.615 points et le Dow Jones a gagné 1,41% à 16.379 points. Le S&P500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, est repassé au-dessus des 1.900 points en terminant en hausse de 1,67% à 1,921 points.

Du côté de l’Asie, les bourses chinoises ont rechuté vendredi et l’indice Nikkei a cédé 0,54% à 17.147 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0880$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, repartait à la baisse en s’échangeant autour de 30.20$. Ce nouveau repli associé à la nouvelle déroute des bourses chinoises devrait peser sur la tendance aujourd’hui. Les futures suggèrent d’ailleurs une ouverture de l’indice CAC 40 en baisse de 0,75% vers 08h15.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, les opérateurs devront composer avec un agenda chargé en particulier aux Etats-Unis. Ils pourront suivre les chiffres de la balance commerciale en Zone Euro à 11h00 puis les principaux indicateurs américains suivants : Les ventes au détail, l’indice des prix à la production et l’indice Empire State de la Fed de New York à 14h30, la production industrielle à 15h15 et les données préliminaires de l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L’indice CAC 40 a tracé jeudi un gap baissier de poursuite, le troisième depuis le début de l’année. L’indice CAC 40 a touché hier notre premier objectif baissier à 4 270 et s’est nettement rapproché du second (4 230 points, plus bas d’août 2015), un niveau de soutien qui conserve son rôle de support à court terme puisque c’est sur cette zone que l’indice a rebondi.

Que ce soit en données horaires ou hebdomadaires, la tendance de l’indice CAC 40 reste baissière avec des moyennes mobiles qui conservent leurs rôles de résistances et restent orientées à la baisse.

Néanmoins, le chandelier tracé hier, un marteau, est souvent annonciateur d’un retournement de tendance à la hausse. Si pour l’heure nous n’envisageons pas de véritable retournement, un rebond vers les 4 375 points (haut du gap baissier de jeudi) voire 4 470 (niveau de résistance majeur) est tout à fait envisageable.

Nous préférerons donc rester à l’écart de l’indice aujourd’hui.

A noter : une nouvelle rupture du niveau de support des 4 270 points accélèrerait les dégagements sur l’indice et la perte des 4 230 points pourrait entraîner une forte chute de l’indice vers des plus bas datant du début de l’année 2015 (vers 4 100-4 110 points).

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4470.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4270.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4470.00 / 4550.00 / 4600.00
  • Support(s) : 4270.00 / 4230.00 / 4110.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 1 % / 3 % / 4 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -4 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La Chine et le pétrole devraient encore peser sur l'indice (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La Chine et le pétrole devraient encore peser sur l'indice (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...