Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La BCE met la pression sur Alexis Tsipras
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 448.26 +0.10 % Temps réel Euronext Paris
4 383.70Ouverture : 4 463.39+ Haut : 4 342.64+ Bas :
+1.47 %Perf Ouverture : 4 443.84Clôture veille : 3 658 750 KVolume :

CAC 40 : La BCE met la pression sur Alexis Tsipras

(Tradingsat.com) - Le marché parisien a terminé la séance de mercredi en plus haut du jour, à 4696,3 points, en hausse de 0,39%, inscrivant un nouveau sommet depuis le 10 juin 2008. L’optimisme est resté de mise sur une issue positive à la question de la dette grecque alors qu’Alexis Tsipras, le nouveau Premier ministre et son ministre des Finances Yanis Varoufaxis ont poursuivi leur tournée auprès de leurs partenaires européens, avec des étapes à Paris, Bruxelles et Francfort.

Or dans la soirée, bien après la clôture des marchés boursiers européens donc, la Banque Centrale Européenne a tranché dans le vif, en annonçant le refus des obligations d'état grecques, en compensation de ses financements. Une décision qui a pour effet d'obliger dans l'urgence l'état grec à alimenter son système bancaire en liquidités, ou d'emprunter à un taux plus élevé.

Les statistiques de la journée ont montré tout d'abord une accélération de la croissance dans le secteur privé en zone euro, avec un indice MI/Markit - qui regroupe le secteur manufacturier et celui des services – qui s’est établi à 52,6 en version définitive contre 52,2 en première estimation et 51,4 en décembre. Sur les quatre grands pays, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont vu leur production augmenter, mais pas la France qui a connu un neuvième mois de contraction d’affilée.

Aux Etats-Unis, l’Institute for Supply Management (ISM) a publié un indice en progression de 0,2 point à 56,7, contre 56,3 attendus, témoignant d’une légère accélération de la croissance dans les services. Par ailleurs, L'enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing) a révélé mercredi que le nombre d'emplois non-agricoles créés dans le secteur privé aux Etats-Unis s'est élevé à 213 000 en janvier sur une base ajustée des variations saisonnières. Les économistes attendaient en moyenne une chiffre plus élevé avec 224 000 créations de postes sur la période.

Sur le front des valeurs, l’action LVMH s’est illustrée en s’envolant de 8,1% à un nouveau sommet historique de 156,25 euros. Les investisseurs ont plébiscité les comptes annuels 2014 du leader mondial du luxe, en particulier l’accélération de la croissance de son activité Mode & Maroquinerie au quatrième trimestre, tandis que la baisse de l’euro laisse augurer d’une nette amélioration des marges en 2015.

Dans son sillage, le concurrent Kering (Gucci) a gagné 2,25% à 181,8 euros, tandis qu’Alcatel-Lucent a grimpé de 2,5% à 3,17 euros avec l’annonce d’un contrat auprès de CTCC, la branche Cloud Computing de China Telecom, qui a retenu ses solutions de réseaux définis (SDN,Software Defined Networking) pour fournir des services de cloud public sécurisés.

Technip a enregistré la plus forte baisse parmi les valeurs du CAC 40, cédant 2,9% à 53,8 euros, sur des prises de bénéfices après sa forte appréciation des dernières séances. L’effet du récent rebond des cours du pétrole a également cessé de soutenir Vallourec, qui a reflué de 3,6% à 21,35 euros.

Hors indice phare, l’assureur Scor a chuté de 4,3% à 26,98 euros, Goldman Sachs ayant retiré le titre du réassureur de sa liste de valeurs préférées (conviction buy list).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé loin de leur plus haut de séance, sous l'effet de la décision surprise de la BCE. Si le Dow Jones est parvenu à clôturer à l'équilibre (+0,04% à 17 673 points), le Nasdaq Composite a baissé de 0,23% à 4 716 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque, a perdu 0,42% à 2 041 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1.1350$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négociait à 47.70$ environ.

Sur le plan des publications macroéconomiques ce jeudi, les opérateurs prendront connaissance du bulletin économique de la BCE à 10h00, de l'annonce des taux de la Banque d'Angleterre, ainsi que le QE total à 13h00, de la balance commerciale canadienne à 14h30, ainsi que des chiffres américains suivants: la balance commerciale à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, l productivité horaire et le coût du travail, à 14h30 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Certes le profil graphique de l'indice phare inspire confiance, avec en particulier la clôture sur les plus hauts hier, le maintien des volumes à un niveau satisfaisant, le soutien de la moyenne mobile à 10 jours (en bleu clair). Mais la décision de la BCE, qui a un impact direct sur le financement de l'économie grecque, nous impose de rester neutre dans l'immédiat en dehors de toute considération purement technique.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4701.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4571.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4701.00 / 5000.00
  • Support(s) : 4571.00 / 4407.00 / 3926.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 5 % / 11 %
  • Ecart(s) support : 3 % / -1 % / -13 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La BCE met la pression sur Alexis Tsipras (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La BCE met la pression sur Alexis Tsipras (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...