Bourse > CAC 40 > CAC 40 : L'heure est à la consolidation
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 416.61 -1.61 % Temps réel Euronext Paris
4 455.59Ouverture : 4 455.59+ Haut : 4 402.13+ Bas :
-0.87 %Perf Ouverture : 4 488.69Clôture veille : 972 027 KVolume :

CAC 40 : L'heure est à la consolidation

(Tradingsat.com) - L'heure est à la consolidation sur les principales places boursières mondiales. Les tentations de prises de profit significatives sont réel, mais dans l'immédiat, le marché fait preuve d'une résistance intéressante, tout comme le baril de brut.

La Bourse de Paris a terminé en légère baisse jeudi (-0,20%), reprenant son souffle après une longue phase de hausse, tout en réagissant peu à un discours sans surprise de la Banque centrale européenne (BCE).

L'indice parisien a perdu 9 points à 4 583 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,0 milliards d'euros. La veille, il avait gagné 0,56%.

Le marché parisien a été sur la défensive depuis l'ouverture, reprenant son souffle après avoir terminé en hausse 8 des 9 dernières séances, bondissant de plus de 8% au total. Il a même réduit un peu ses pertes dans l'après-midi alors que Wall Street évoluait à l'équilibre.

Les investisseurs attendaient surtout l'issue de la réunion de la BCE et la conférence de presse de son président Mario Draghi, qui ont finalement eu peu d'impact sur la tendance.

La BCE est toujours déterminée à utiliser "tous les instruments disponibles" pour faire remonter les prix en zone euro, a affirmé M. Draghi, alors que l'institution avait frappé fort lors de sa réunion de mars en renforçant ses mesures de soutien à l'économie.

Sur le front des valeurs, de nombreux résultats d'entreprises ont encore animé le marché et ont été accueillis de manière contrastée.

Pernod Ricard a chuté (-4,87% à 98,65 euros), après une baisse de 3% de ses ventes au troisième trimestre, plombées par un recul en Chine.

Dassault Systèmes a perdu 4,15% à 69,93 euros, pénalisé par des résultats contrastés au premier trimestre, avec notamment des ventes moins élevées que prévu.

Schneider Electric a grimpé (+4,66% à 59,10 euros), conforté notamment par une croissance à données comparables conforme aux attentes, tirée par la construction.

BioMérieux a bondi (+8,51% à 116,65 euros), le marché saluant une solide croissance au premier trimestre, avec des ventes en hausse de 9,1% à données publiées et de 11,5% à taux de change et périmètre constants.

Atos a pris 6,03% à 79,32 euros à la faveur d'une activité plus solide que prévu au premier trimestre avec un chiffre d'affaires en hausse de 15%.

Groupe Fnac a perdu 1,83% à 56,71 euros. La société et Conforama se livraient jeudi une bataille acharnée pour s'emparer de Darty, multipliant les surenchères.

Sequana a plongé (-10,09% à 2,85 euros). Le groupe a publié une perte nette creusée au premier trimestre par des charges de restructuration, mais avec une rentabilité opérationnelle améliorée sur son périmètre réduit.

Dans le secteur des biotechnologies, Genticel a flambé de 16% à 5,40 euros à la suite de l'annonce de nouveaux résultats cliniques sur GTL001, son candidat immunothérapeutique contre les infections HPV 16 et 18.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont consolidé, à l'image du Dow Jones (-0,63% à 17 982 points) et du Nasdaq Composite (-0,05% à 4 945 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,52% à 2 091 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 1,1290$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers s’échangeait autour de 43,90$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre les indices PMI manufacturier et services en France à 09h00, en Allemagne à 09h30, en Zone Euro à 10h00, les ventes au détail au Canada à 14h30, et l'indice PMI manufacturier américain à 15h45.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 26 avril.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La succession de gaps de poursuite de mouvement, tout comme l'étude attentive des volumes de transactions depuis le 15 février, envoient des signaux techniques très favorables à court terme pour l'indice phare français.

Ce dernier a commencer à grignoter le reliquat du gap laissé béant à l'ouverture de la première séance de l'année. Son comblement total est imminent. Les cours devrait accélérer leur hausse lors de ce comblement.

A l'échelle de la seule séance à venir en revanche, une poursuite d'une phase de respiration des cours (consolidation) est envisagée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4608.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4425.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4608.00 / 4733.00 / 4803.00
  • Support(s) : 4425.00 / 4229.00 / 4117.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 4 % / 7 % / 8 %
  • Ecart(s) support : 0 % / -4 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'heure est à la consolidation (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'heure est à la consolidation (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...