Bourse > CAC 40 > CAC 40 : L'heure est à la consolidation
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 448.26 +0.10 % Temps réel Euronext Paris
4 383.70Ouverture : 4 463.39+ Haut : 4 342.64+ Bas :
+1.47 %Perf Ouverture : 4 443.84Clôture veille : 3 658 750 KVolume :

CAC 40 : L'heure est à la consolidation

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé en légère hausse lundi (+0,31% à 4 507 points), encore aidée par les annonces dévoilées la semaine dernière par la BCE pour soutenir l'économie, tout en étant ralentie par le recul du pétrole. Le marché parisien a gardé le cap tout au long de la séance, mais en manquant de carburant après son bond de la fin de semaine, les investisseurs temporisant alors que débute une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la Fed.

Les investisseurs devraient bénéficier dans les mois à venir des nombreuses mesures dévoilées jeudi par la Banque centrale européenne (BCE) qui a décidé de baisser l'ensemble de ses taux, de renforcer son programme de rachats d'actifs et de lancer de nouveaux prêts aux banques.

Le marché a été par ailleurs affaibli par la légère baisse des cours du pétrole à New York après des déclarations, notamment iraniennes, qui ont relancé les doutes sur la réalisation d'un gel de la production par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Les investisseurs se préparent surtout à une semaine riche en réunions de banques centrales, avec la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque du Japon (BoJ) et la Banque d'Angleterre (BoE).

Les investisseurs connaitront le verdict de la Fed, mercredi soir. Si un statu quo sur les taux à proprement parler est largement anticipé, la communauté financière s'attardera sur les nouvelles projections de la Fed, en particulier sur l'inflation, et scrutera la moindre inflexion dans les éléments de langage utilisés pour spéculer sur les actions futures de la puissante institution monétaire.

Parmi les valeurs, Safran a chuté (-6,26% à 55,52 euros), le marché se montrant peu emballé par l'annonce d'objectifs à moyen terme en s'interrogeant sur l'impact qu'aura sur la marge la transition entre deux projets de moteur.

Les valeurs bancaires ont repris leur souffle après avoir profité des annonces de la BCE. BNP Paribas a perdu 1,95% à 47,75 euros, Crédit Agricole 0,66% à 10,60 euros et Société Générale 0,57% à 36,58 euros.

Orange (stable à 16,45 euros) et Bouygues (+0,10% à 36,49 euros) ont peu bougé. Les discussions entre les deux groupes en vue du rachat par le numéro un du secteur des activités télécoms du second sont "en bonne voie", alors qu'un accord de cessions d'actifs à leurs concurrents Numericable-SFR (+2,85% à 37,40 euros) et Free, filiale d'Iliad (+1,42% à 232,35 euros), apparaît "quasi bouclé", selon Les Echos.

Enfin, les constructeurs automobiles français, Renault et PSA, ont respectivement gagné 2,17% et 2,01%, dopés par une note de Kepler Chevreux sur le secteur.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions sont légitimement passés en "mode" consolidation, à l'image du Dow Jones (+0,09% à 17 229 points) ou du Nasdaq Composite (+0,04% à 4 750 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est très légèrement contracté de 0,13%, à 2 019 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1090$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers s’échangeait autour de 36,70$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre pour les Etats-Unis, les ventes au détail à 13h30, l'indice des prix à la production à 13h30, et l'indice Empire State de la Fed de New York à 13h30 également. Le point d'orgue de la semaine, côté agenda set atteint demain avec le verdict de la Fed sur ses taux directeurs. A noter que la côte Est des Etats-Unis est passée à l'heure d'été ce weekend. Alors que la France est encore en horaire d'hiver. La conséquence en est que, temporairement, les chiffres macroéconomiques traditionnellement attendus à 14h30 (Heure Française) par exemple, sont dévoilés à 13h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Une phase de consolidation s'amorce légitimement sur l'indice CAC 40 qui pourrait s'engager dans l'immédiat dans un épisode de dérive latérale, en range (canal horizontal) dont la borne haute est constitué par la partie basse du gap baissier de la première séance de l'année. Ce gap n'a pas encore été recouvert. Il a été testé lors de la séance folle du 10 mars, mais n'a pas été grignoté, ce qui renforce pour l'heure son caractère de résistance.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4733.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4350.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4733.00 / 4803.00 / 5000.00
  • Support(s) : 4350.00 / 4254.00 / 3892.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 6 % / 7 % / 11 %
  • Ecart(s) support : -2 % / -5 % / -14 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'heure est à la consolidation (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'heure est à la consolidation (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...