Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Des signes d'amélioration à court terme
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 443.84 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Perf Ouverture : 4 432.45Clôture veille : -Volume :

CAC 40 : Des signes d'amélioration à court terme

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a limité sa baisse jeudi après avoir rechuté pendant toute la première partie de séance. Les inquiétudes sur la santé de l'économie mondiale ont été atténuées par la publication de statistiques rassurantes aux Etats-Unis, avec une bonne surprise sur le front de l'emploi. L'indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,54% sur les 3 918 points.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont en effet diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 11 octobre, à 264 000 contre 287 000 la semaine précédente, soit leur plus bas niveau depuis avril 2000, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 290 000 inscriptions au chômage.

Par ailleurs, l'indice d'activité de la Réserve fédérale de Philadelphie publié jeudi est ressorti en baisse un peu moins marquée que prévu en octobre, à 20,7 contre 22,5 en septembre et 20 attendu. Au-dessus de zéro, l'indice "Philly Fed" témoigne d'une croissance de l'activité.

Alors que la reprise de l'économie américaine est bien enclenchée, comme l'a souligné le Beige Book de la Fed publié hier, le risque d'un nouveau dérapage en Grèce a continué de miner le moral des investisseurs.

"En Grèce, l’enjeu se trouve autour de l'élection du nouveau Président de la République qui doit être désigné par le parlement avec une majorité des deux tiers. En l'absence de cette majorité, une élection législative serait alors nécessaire, avec à la clé une possible victoire du parti d’extrême droite Syriza. Afin d'obtenir la majorité nécessaire, la coalition en place cherche à sortir des plans d'aide européens et surtout celui du FMI", a commenté ce matin le CM-CIC.

Cette situation en Grèce, qui a propulsé le rendement de la dette du pays à 10 ans non loin des 9%, est venue se greffer aux craintes déjà vives sur la croissance mondiale, ou encore sur l'épidémie du virus Ebola. Par ailleurs, la saison des publications d'entreprises se poursuit un peu partout, et les prévisions décevantes émises mercredi soir par le géant des enchères en ligne eBay et par le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart, n'ont pas franchement aidé.

Du côté des valeurs françaises, EDF (-6%) a signé le plus fort repli de l'indice CAC 40. L'électricien français, qui se prépare à une passation de pouvoir entre l'actuel PDG du groupe Henri Proglio et son successeur Jean-Bernard Lévy, a fait l'objet d'intenses spéculations entourant l'évolution de son actionnariat. Propriétaire de 84,5% d'EDF, l’Etat étudie une nouvelle ouverture du capital de l’entreprise, après en avoir déjà cédé 15% en 2005, rapporte Le Monde.

Parmi les principales hausses du jour figuraient Alstom (+3,8%), alors que les analystes de la Société Générale ont relevé hier leur recommandation sur le titre de "Conserver" à "Achat", ou encore Vinci (+2,2%) et Michelin (+2%). L'action Air France-KLM, qui essuyait près de 5% de pertes ce matin en pleine tempête boursière, a finalement terminé à +6,5%, en tête des hausses du SRD. Air France et les syndicats de pilotes ont signé un accord pour le développement de la compagnie à bas coûts Transavia France, au centre du conflit.

Les principaux indices sur actions de l'autre côté de l'Atlantique sont parvenus à clôturer à l'équilibre, à l'issue d'une séance volatile.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1.2790$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négociait à 80.8$ environ.

Sur le plan des publications macroéconomiques ce vendredi, les opérateurs devront composer avec les dépenses de construction en Zone Euro à 11h00, l'indice des prix à la consommation au Canada à 14h30, et les rendez-vous suivants, concernant les Etats-Unis: les mises en chantier de logements et permis de construire à 14h30, le discours de la Présidente de la Fed, Janet Yellen, à 14h30, et l'indice de confiance des consommateurs (Université du Michigan, données prélim.) à 15h55.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Avec une volatilité toujours aussi forte, l'indice phare français est parvenu à limiter la casse en clôture, en finissant loin de ses plus bas du jours. Une bougie de retournement de court terme s'est formé dans de forts volumes, et la probabilités de formation d'une réaction technique est désormais très forte. D'autant que les indices américains sont parvenus à clôturer à l'équilibre.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 3789.00 points.

Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4000.00 / 4125.00 / 4436.00
  • Support(s) : 3789.00 / 3669.00 / 3600.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -11 % / -8 % / -0 %
  • Ecart(s) support : -17 % / -21 % / -23 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Des signes d'amélioration à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Des signes d'amélioration à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...