Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Avis de prudence à très court terme
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 450.91 +1.19 % Temps réel Euronext Paris
4 413.12Ouverture : 4 460.83+ Haut : 4 413.12+ Bas :
+0.86 %Perf Ouverture : 4 398.68Clôture veille : 1 103 280 KVolume :

CAC 40 : Avis de prudence à très court terme

(Tradingsat.com) - L'avis positif contrarien que nous soutenions en ce début de semaine s'est avéré profitable, la Bourse de Paris ayant rebondi lundi de 0,88%, soutenue par la baisse de l'euro, après avoir accusé le coup en fin de semaine dernière en raison d'une réunion de la BCE décevante aux yeux du marché.

L'indice CAC 40 a pris 41,62 points à 4.756 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,2 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini en baisse de 0,33% après une chute de 3,58% jeudi liée à la BCE.

Le marché parisien s'est relancé en début de séance, avant d'accélérer le rythme au point de prendre près de 2% à la mi-journée. Il a par la suite ralenti le rythme alors que Wall Street évoluait en baisse.

Le marché a pris du recul après sa déception liée à l'annonce de mesures de soutien à l'économie moins généreuses que prévu jeudi dernier par la Banque centrale européenne (BCE). Et par ailleurs, la visibilité sur l'évolution des taux américains s'est encore accru depuis vendredi et la publication d'une solide rapport officiel sur l'emploi jugé solide.

Au palmarès des valeurs, les entreprises dont l'activité est corrélée au taux de change euro/dollar ont profité d'un léger raffermissement du billet vert. Airbus Group a pris 2,94% à 65,89 euros et Essilor 2,84% à 119,55 euros, alors que ces deux "valeurs dollar" avaient fortement chuté la semaine dernière dans le sillage de l'effondrement de l'euro face au dollar.

Les valeurs pétrolières ont été une nouvelle fois à la peine alors que le cours du Brent à Londres a atteint de nouveaux plus bas en plus de six ans et demi. Total a perdu 1,42% à 42,84 euros, Technip 3,60% à 44,55 euros, Vallourec 5,09% à 8,45 euros et Maurel et Prom 6,18% à 2,72 euros. CGG a chuté de -5,8% à 2,82 euros après l’annonce du lancement d'une augmentation de capital d’un montant maximum de 350 millions d`euros.

Le groupe minier Eramet a souffert (7,6%) d'informations parues dans divers articles de presse selon lesquelles il arrêterait sa production de nickel en Nouvelle-Calédonie. Le groupe a démenti formellement.

Cellectis a dévissé lourdement (-13,2%) à la suite de la conférence téléphonique organisée par la société de biotechnologie avec le laboratoire Servier et le géant pharmaceutique américain Pfizer pour discuter de leur collaboration récemment annoncée dans le développement de la thérapie allogénique UCART19.

Star du jour, Derichebourg s’est envolé de +10,4% à 2,557 euros après la publication de ses résultats annuels. Son résultat opérationnel a progressé de 61% à 51,4 millions d’euros tandis que le bénéfice net ressort à 29,1 millions d’euros, contre une perte de 8 millions un an plus tôt.

Comme nous l'avions anticipé, les principaux indices sur actions de l'autre côté de l'Atlantique ont consolidé, à l'image du Dow Jones (-0,66% à 17 730 points) ou du Nasdaq Composite (-0,79% à 5 101 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est déprécié de 0,70% à 2 077 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0860$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négocie à 37,70$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, l'agenda s'étoffe quelque peu après le manque de statistique hier. A suivre donc, en particulier, la production manufacturière au Royaume-Uni à 10h30, la deuxième estimation du PIB T3 en Zone Euro à 11h00, et les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) aux Etats-Unis à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le rebond technique opéré hier s'est épuisé assez rapidement, tant au niveau de l'amplitude (gains en points) que de l'implication des opérateurs (volumes d'échanges). Néanmoins, l'indice phare français est parvenu à réintégrer son range, en repassant par-dessus les 4 730 points. Ce niveau redevient de fait support et c'est au-dessus de cette zone que l'indice pourrait désormais temporiser. Avis neutre à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4730.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5000.00 / 5217.00 / 5283.00
  • Support(s) : 4730.00 / 4671.00 / 4580.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 11 % / 15 % / 16 %
  • Ecart(s) support : 6 % / 5 % / 3 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Avis de prudence à très court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Avis de prudence à très court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...