Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Aucun appétit pour le risque à court terme
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 432.45 +0.77 % Temps réel Euronext Paris
4 413.12Ouverture : 4 460.83+ Haut : 4 413.12+ Bas :
+0.44 %Perf Ouverture : 4 398.68Clôture veille : 2 368 640 KVolume :

CAC 40 : Aucun appétit pour le risque à court terme

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a rechuté lundi de -2,76% à 4357 points, effaçant la quasi-totalité de son rebond de +3,1% de vendredi. La victoire des indépendantistes aux élections catalanes a entraîné de nouveau la place française dans un cycle anxiogène.

"Au-delà de la question indépendantiste en Catalogne, les marchés sont prudents avant les élections générales qui se dérouleront en fin d'année" en Espagne, ont souligné les analystes de Aurel BGC.

"Les intervenants prennent le vote comme prétexte pour faire baisser le marché", peu enclin à prendre des risques et qui a du mal à s'orienter ces derniers temps, a également estimé Franklin Pichard, analyste chez Barclays Bourse.

Aucune valeur du CAC 40 n’a terminé dans le vert. ArcelorMittal a plongé de 7,9% à 4,64 euros, soit la plus forte baisse de l’indice phare, de nouveau fortement malmenée – comme l’ensemble des valeurs liées aux matières premières - par les craintes de ralentissement économique chinois.

Les valeurs du luxe Kering (-5,4%) et LVMH (-2,7%) ont également souffert, de même que le secteur de l’automobile, qui continue de pâtir du scandale des moteurs truqués de Volkswagen. Peugeot a chuté de 5,2%, tandis que Renault a abandonné -4,7%.

A noter l’envolée de Cegereal (+23% à 33,94 euros) après l'annonce de l'acquisition par le fonds d'investissement immobilier Northwood Investors de la participation majoritaire de Commerz Real dans la société. Northwood Investors va acquérir les actions au prix de 35,62 euros par action.

Côté chiffres macroéconomiques, selon les derniers chiffres publiés lundi par le Département américain du Commerce, les dépenses de consommation des ménages ont augmenté de 0,4% en août contre une progression 0,4% le mois précédent (donnée révisée à la hausse, +0,3% annoncé initialement). Cette hausse est légèrement plus importante que celle attendue par les économistes (+0,3%).

Les revenus des ménages américains sont en revanche ressortis en dessous des attentes en augmentant de 0,3% en août après une progression de 0,5% en juillet (données également révisées à la hausse, +0,4% annoncé précédemment).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices ont cédé beaucoup de terrain, à l'image du Dow Jones (-1,92% à 16 001 points) ou du Nasdaq Composite (-3,04% à 4 543 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fond, à perdu 2,57% à 1 881 points.

A noter que Tokyo a terminé en forte baisse de plus de 4%.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1270$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, poursuit son rebond en se négociant à 44,50$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, les opérateurs se concentreront sur les événements suivants: l'indice des prix à la consommation en Espagne à 09h00, les prêts nets accordés aux particuliers au Royaume-Uni à 10h30, la balance commerciale américaine à 14h30, l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board) à 16h00 ainsi que le discours du Gouverneur de la Banque d'Angleterre (Mark Carney) à 21h40.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Voici les éléments techniques que nous mettions en avant hier matin avant l'ouverture du marché.

L'indice phare français a réalisé vendredi un pullback quasi parfait sur la zone technique des 4 500 points, ex niveau de support devenu résistance majeure. Ce rejet très net sur cette zone envoie un signal négatif à court terme, et l'indice pourrait être désormais refoulée. D'autant que ce pullback a été doublé d'un échec au contact de la moyenne mobile courte à 10 jours (en bleu clair).

L'avis négatif qui en avait découlé est renouvelé à l'échelle de cette nouvelle séance, d'autant que le corps allongé de la bougie tracée hier laisse peu de place à l'optimisme.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4500.00 points.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4500.00 / 4666.00 / 4733.00
  • Support(s) : 4309.00 / 4230.00 / 4110.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 2 % / 5 % / 6 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -5 % / -8 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Aucun appétit pour le risque à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Aucun appétit pour le risque à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...