Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Première séance 2015 dans le rouge pour le CAC 40
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 764.07 +0.60 % Temps réel Euronext Paris
4 741.10Ouverture : 4 780.52+ Haut : 4 737.38+ Bas :
+0.48 %Perf Ouverture : 4 735.48Clôture veille : 304 133 KVolume :

Cac 40 : Première séance 2015 dans le rouge pour le CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a débuté l’année 2015 sur une note négative, au terme d’une séance de valse-hésitation, le CAC 40 affichant un repli de 0,48% à 4 252,29 points à la clôture. Les choses avaient pourtant bien débuté grâce à des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi sur la préparation de mesures en réponse au risque de déflation en Europe.

Dans une interview au quotidien économique allemand Handelsblatt vendredi, Mario Draghi a fait savoir que la BCE se préparait "techniquement pour modifier début 2015 l'ampleur, le rythme et le caractère des moyens à mettre en place s'il devenait nécessaire de réagir à une trop longue période d'inflation trop faible".

Ces propos ont soutenu le secteur bancaire, permettant à Crédit Agricole de signer la plus forte hausse parmi les valeurs du CAC 40, avec un gain de 1,3% à 10,90 euros. Dans son sillage, Société Générale a grimpé de 1,06% à 35,36 euros, tandis que BNP Paribas grappillait 0,35% à 49,43 euros.

Mais de mauvaises statistiques concernant l'activité manufacturière ont pesé sur les marchés. Selon les résultats définitifs des enquêtes mensuelles de Markit, l'activité manufacturière est ressortie en faible croissance en Allemagne, première puissance économique en Europe. Dans le même temps, elle s'est contractée en France et en Italie.

Même son de cloche aux Etats-Unis où l’indice manufacturier ISM est ressorti au plus bas depuis six mois, à 55,5 contre 58,7 le mois précédent. Par ailleurs, les dépenses de construction ont reculé de manière inattendue en novembre aux Etats-Unis, marquant leur première baisse depuis juin.

Au palmarès des valeurs, ce sont les valeurs défensives qui ont le plus souffert pour la première séance de l’année à Paris. Lanterne rouge, Essilor a cédé 1,8% à 91 euros, suivie par Air Liquide (-1,4% à 101,4 euros), L’Oréal (-1,36% à 137,4 euros) et Pernod Ricard (-1,3% à 91,1 euros).

A noter les reculs de Peugeot (-0,2%) et Renault (-1,04%) alors que les immatriculations de voitures neuves en France ont chuté de 6,8% le mois dernier. Sur l'ensemble de 2014, les immatriculations de voitures ressortent en légère hausse de 0,3%.

Quelques jolies performances ont toutefois animé la cote parisienne du côté des small et midcaps, dans le secteur des biotechnologies en particulier. Txcell s’est envolée de 15,6% après l’annonce du renforcement du développement de son premier produit candidat Ovasave pour le traitement des Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (MICI), dont la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Adocia a poursuit son ascension (+9,2% à 52,7 euros) débutée après l’annonce le 19 décembre de l'accord de licence conclu par la société de biotechnologie avec le laboratoire américain Eli Lilly pour le développement de l’insuline ultra-rapide BioChaperone Lispro.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...