Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Paris clôture en nette hausse, rassurée par l'emploi américain
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 020.90 -0.24 % Temps réel Euronext Paris
5 027.19Ouverture : 5 027.19+ Haut : 5 003.58+ Bas :
-0.13 %Perf Ouverture : 5 032.76Clôture veille : 2 080 100 KVolume :

Cac 40 : Paris clôture en nette hausse, rassurée par l'emploi américain

L'indice CAC 40 a fini à +1,1% sur les 3 773 pointsL'indice CAC 40 a fini à +1,1% sur les 3 773 points

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a gagné plus de 1% vendredi soir, soutenue par la bonne tenue de Wall Street en réaction à des indicateurs américains rassurants, notamment sur le front de l'emploi. Pour la première fois depuis 2007, le Dow Jones a franchi le seuil des 14 000 points. L'indice CAC 40 a lui terminé sur les 3 773 points (+1,1%).

Le nombre d'emplois non-agricoles créés dans le secteur privé s'est élevé à 157 000 en janvier aux Etats-Unis et le taux de chômage a été de 7,9%, ont montré vendredi les données publiées par le Département américain au Travail. Les économistes attendaient en moyenne 161 000 créations de postes sur la période et un taux d'inactivité légèrement inférieur, à 7,8%.

Le chiffre du mois de décembre a été révisé en forte hausse à 196 000 contre 155 000 initialement annoncé et celui du mois de novembre à 247 000 contre 161 000. Sur l’ensemble de l’année 2012, le nombre moyen de créations de postes est de 181 000 par mois.

Autre chiffre attendu, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan, révisé à 73,8 pour le mois de janvier, contre 71,3 en première lecture et 71,4 anticipé.

En Europe cette fois, notons que l’activité manufacturière allemande a flirté avec l’expansion le mois dernier, l’indice PMI établi par Markit progressant de 3,8 points à 49,8, sa plus forte hausse mensuelle depuis 2009.

Par ailleurs, les négociations sur la dette américaine se poursuivent. "Bien que des points de blocage demeurent, nous constatons toutefois que la visibilité s’améliore progressivement sur le cadre budgétaire aux Etats-Unis, ce qui favorisera une accélération de la croissance à partir du deuxième trimestre", commentait ce matin un analyste du CM-CIC.

Du côté des valeurs parisiennes, STMicroelectronics s'est encore distingué, le groupe de semi-conducteurs ayant bondi de 4,8% après la publication de ses résultats mercredi soir.

Crédit Agricole s'est offert une hausse de 3,4% malgré les dépréciations colossales annoncées ce matin par la banque, ce qui va lourdement pénaliser ses comptes du quatrième trimestre. Mais le marché a eu le temps de s'y préparer car une rumeur avait circulé cette semaine en évoquant justement un possible avertissement du groupe ainsi que de nouvelles provisions. Le Groupe a surtout rassuré en indiquant que ses ratios de solvabilité ne seront pas affectés par la charge de 2 676 millions d'euros liée à la dépréciation d’écarts d’acquisition.

LVMH s'en est également bien sorti (+0,7%). Le groupe présidé par Bernard Arnault a enregistré l’an dernier une progression de son chiffre d’affaires de 19% à 28,1 milliards d’euros, pour un résultat opérationnel en hausse de 13% à 5 921 millions d’euros et un résultat net de 3 424 millions d’euros (+12%). Une publication en ligne avec les attentes de la place.

Renault a lui aussi tiré son épingle du jeu (+1,4%), le marché n'ayant pas été inquiété outre mesure par les chiffres du CCFA. Le secteur automobile français a encore calé en début d'année, le Comité des Constructeurs Français d'Automobile ayant décompté 124 952 immatriculations de voitures neuves en janvier 2013, soit une baisse de 15% par rapport à la même période de 2012.

Unibail-Rodamco (-0,7%) et Veolia (-0,4%) étaient les seules baisses à déplorer vendredi à la clôture de la Bourse.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...