Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Nouvelle séance de baisse à la Bourse de Paris
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 764.07 +0.60 % Temps réel Euronext Paris
4 741.10Ouverture : 4 780.52+ Haut : 4 737.38+ Bas :
+0.48 %Perf Ouverture : 4 735.48Clôture veille : 304 133 KVolume :

Cac 40 : Nouvelle séance de baisse à la Bourse de Paris

L'indice CAC 40 clôture à -0,7% mardi soirL'indice CAC 40 clôture à -0,7% mardi soir

(Tradingsat.com) - Malgré le net rebond à Wall Sreet, la Bourse de Paris a terminé dans le rouge mardi soir, dans un marché affecté par les prévisions économiques du FMI, la chute de l'indice ZEW du climat des affaires en Allemagne et des publications d'entreprises mitigées.

L'indice phare parisien a donc poursuivi sa baisse (-0,67% à 3 685 points), pour la troisième consécutive. Le géant du luxe LVMH a pesé après avoir fait état d'une croissance faible au sein de sa division la plus rentable Mode & Maroquinerie, ce qui n'a pas du tout plu aux investisseurs. Son titre a reculé de 3,8% à 126,2 euros, entraînant PPR dans son sillage (-1,1%). Rappelons que le Groupe de François-Henri Pinault publiera ses ventes du T1 le 25 avril.

A l'inverse, Danone a fini en tête des hausses avec un gain de 2,2% à 55,7 euros. Le groupe alimentaire a annoncé un début d'année solide marqué par le dynamisme du pôle Nutrition Infantile dont l'activité a progressé de +17,1% en données comparables grâce à la très forte performance de l’Asie-Pacifique, et en particulier de la Chine ce trimestre. En outre, la société a confirmé ses objectifs pour l'année 2013.

Publicis a clôturé stable après avoir chuté de plus de 5% hier suite à une publication décevante. Le groupe de conseil en communication a annoncé en séance des revenus jugés faibles au niveau de la croissance organique, ressortie à +1,3% au premier trimestre 2013.

Sur le SBF 120, Soitec a finalement terminé à l'équilibre après une tentative d'incursion dans le vert. La société a enregistré l'an dernier une baisse de ses ventes de 19% à 263 millions d'euros, alors que le groupe et le consensus des analystes prévoyait 270 millions d'euros. Le groupe a souffert en effet de l’effondrement du marché des PC et des difficultés rencontrées par son premier client, le fabricant américain de microprocesseurs AMD.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...