Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Modeste hausse à Paris, le CAC 40 freiné par les banques
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 528.82 -0.70 % Temps réel Euronext Paris
4 527.84Ouverture : 4 545.25+ Haut : 4 490.15+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 4 560.61Clôture veille : 3 254 440 KVolume :

Cac 40 : Modeste hausse à Paris, le CAC 40 freiné par les banques

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a clôturé en timide hausse pour la quatrième séance consécutive, dans un marché assez calme avant plusieurs rendez-vous majeurs très attendus cette semaine (emploi américain, réunion monétaire de la Fed). Les seuls chiffres qui étaient programmés aujourd’hui sur le front économique sont ressortis mitigés.

En Allemagne, le moral des consommateurs devrait repartir en février selon une enquête de Gfk, tandis qu’aux Etats-Unis, le consommateur américain reste déprimé, comme le montre l’indice du Conference Board, qui a reculé de 8,1 points, à 58,6 en janvier, touchant un plus bas depuis novembre 2011.

Toujours en direction des 3 800 points mais à petits pas, le CAC 40 a terminé mardi soir en progression de seulement 0,13% à 3 785 points. Le secteur bancaire a pesé sur la tendance.

Crédit Agricole (-2,7%, lanterne rouge de l’indice phare), Société Générale (-1,4%) et BNP Paribas (-0,9%) ont été pénalisés par une note prudente de Berenberg, le broker ayant débuté le suivi des trois banques françaises avec une recommandation à la vente assortie d’objectifs de cours très faibles.

Le secteur des logiciels (Capgemini) était sous pression dans le sillage des résultats décevants du groupe allemand Software AG, dont l’action a chuté de 17% à Francfort.

A noter aussi que Sanofi a cédé 0,8% à la suite d’une dégradation de Barclays.

Du côté des hausses, Total (+1,6%) a profité du soutien de la SocGen, les analystes de la banque rouge et noire ayant ajouté le géant pétrolier dans sa liste "premium".

L’Oréal a pris 1,5% au-dessus des 113 euros, au plus haut historique en dépit d’une dégradation de Commerzbank (de "Renforcer" à "Conserver").

Renault a gagné 1,3% dans une actualité toujours très nourrie sur le plan social. A l’inverse, son concurrent Peugeot a reculé de 1,7%, alors que la Cour d’appel de Paris a décidé de suspendre le plan de restructuration de PSA Peugeot Citroën.

Mais selon le constructeur français, l’arrêt rendu hier "ne remet pas en cause" la procédure d'information-consultation menée par le groupe dans sa division Automobile. Cette procédure concernant le projet de restructuration industrielle de PSA Peugeot Citroën "n'est donc pas suspendue et encore moins annulée", a indiqué le management.

La presse avait affirmé que le projet de PSA était suspendu, au motif que le constructeur aurait dû consulter les représentants de sa filiale Faurecia.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...