Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le yuan fait plonger le CAC 40 de 3,4% en une séance
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 735.48 +0.87 % Temps réel Euronext Paris
4 709.89Ouverture : 4 748.51+ Haut : 4 688.58+ Bas :
+0.54 %Perf Ouverture : 4 694.72Clôture veille : 4 863 280 KVolume :

Cac 40 : Le yuan fait plonger le CAC 40 de 3,4% en une séance

tradingsat

(Tradingsat.com) - Sévèrement affectée par la nouvelle dévaluation de la monnaie chinoise et les craintes qu'elle suscite au sujet du ralentissement de la deuxième économie mondiale, la Bourse de Paris a dévissé mercredi de 3,4% à 4925,43 points, portant son repli à plus de 5% en deux séances.

La veille, la Chine avait déjà provoqué un recul de 1,86% du marché parisien.

La cote parisienne a flanché dès l'ouverture et s'est enfoncée de plus en plus au fil de la séance.

Cette dévaluation a été d'autant moins bien perçue que le pays avait déjà abaissé fortement la veille le taux de référence du yuan face au dollar. "Les marchés pâtissent clairement de cette deuxième dévaluation", a noté Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale d'Oddo Securities. Et "la vraie question est de savoir si les autorités chinoises vont en rester là", a-t-il ajouté.

Sur le marché parisien, quasiment toutes les valeurs du CAC 40 ont reculé et les entreprises exposées à la Chine étaient comme la veille les plus sanctionnées.

Le secteur automobile a subi une forte pression, à l'image de Renault (-3,87% à 81,56 euros), PSA Peugeot Citroën (-4,94% à 16,83 euros), Valeo (-4,60% à 115,15 euros), Plastic Omnium (-5,17% à 24,05 euros) et Faurecia (-4,71% à 34,06 euros).

Le luxe a aussi beaucoup souffert, LVMH perdant 5,46% à 155,85 euros et Kering 2,52% à 168,50 euros.

La remontée de l'euro a par ailleurs pénalisé Airbus Group (-5,18% à 60,95 euros).

Plus généralement, les valeurs industrielles ont piqué du nez, à l'instar de Saint-Gobain (-4,30% à 41,67 euros) et ArcelorMittal (-2,49% à 8,12 euros).

Quelques valeurs parapétrolières ont par contre surnagé, après avoir beaucoup souffert récemment, à la faveur d'un rebond des cours du pétrole. CGG a pris 2,38% à 4,12 euros, Maurel et Prom 2,75% à 5,198 euros et Technip, seule valeur du CAC dans le vert est monté de 0,72% à 49,82 euros.

Lagardère a perdu 2,29% à 25,62 euros malgré le rachat de l'entreprise américaine Paradies, spécialisée dans la distribution dans les aéroports, pour un montant de 485 millions d'euros.

Michelin n'a pas pu tirer profit (-0,27% 0 89,02 euros) du relèvement de sa recommandation par la banque suisse UBS, dans ce contexte perturbé.

Hors indice phare, Adthink Media a flambé de 55,1% à 2,28 euros, dans des volumes étoffés : 1,5 millions de titres échangés, soit 24,5% du capital de l'entreprise. Le titre rebondit de façon spectaculaire après les récents plus bas depuis décembre 2008 touchés la semaine dernière. Les investisseurs avaient mal accueilli en effet la publication fin juillet d'un chiffre d'affaires semestriel en recul de 16% par rapport au premier semestre 2015.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...