Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le pétrole plombe le marché parisien
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 845.24 -0.94 % Temps réel Euronext Paris
4 886.51Ouverture : 4 890.11+ Haut : 4 806.49+ Bas :
-0.84 %Perf Ouverture : 4 891.29Clôture veille : 3 478 000 KVolume :

Cac 40 : Le pétrole plombe le marché parisien

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé la journée de vendredi en terrain négatif, subissant les retombées de la faiblesse des prix du pétrole, et ne parvenant pas à rebondir après la décision de la Fed de relever ses taux.

L'indice CAC 40 a cédé -1,12% à 4 625,26 points, dans un volume d'échanges de 6,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en nette hausse de 1,14%.

Le marché parisien a passé la séance dans le rouge, sans réussir à se reprendre.

Après la Fed, et dans un agenda économique vide, la faiblesse des cours du pétrole était le seul élément qui pouvait susciter aujourd'hui des craintes, a observé Frédéric Rozier, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée.

La place parisienne a souffert de l'érosion des prix du pétrole, qui a atteint un nouveau plus bas depuis février 2009 jeudi soir à New York, et restait pris à l'ouverture vendredi dans une spirale baissière, alors que le marché est durablement plombé par l'excédent d'offre et en proie à la volatilité à l'approche de la période des fêtes de fin d'année.

La séance a par ailleurs été perturbée par "les quatre sorcières aux Etats-Unis", avec l'expiration de contrats et options, "sources de volatilité importante", ajoute M. Rozier.

L'expiration simultanée aujourd'hui de plusieurs types de contrats et options, pour une séance dite des "quatre sorcières", entraîne généralement d'importants volumes de transactions et une certaine instabilité.

Sur le front des valeurs, le secteur télévisuel a été pénalisé par la décision prise par le Conseil supérieur de l'audiovisuel d'autoriser LCI (TF1) à devenir l'an prochain la 26e chaîne de la TNT gratuite tandis que Paris Première (M6) et Planète+ (Canal Plus) resteront payantes.

TF1 a perdu 3,97% à 9,80 euros, les investisseurs accueillant froidement cette décision, en raison d'interrogations sur la rentabilité de la chaîne d'informations. Ses concurrents ont aussi baissé mais plus modérément, comme NextRadioTV (BFMTV), qui a annoncé un recours contre ce choix (-0,11% à 36,93 euros), M6 (-2,80% à 15,78 euros) ainsi que Vivendi (-1,42% à 19,15 euros) et Bolloré (-0,54% à 4,22 euros), actionnaires de Canal Plus.

TF1 a en outre souffert de l'abaissement de sa recommandation à "réduire" contre "acheter" par le courtier Kepler Cheuvreux.

Areva a chuté de 7,09% à 5,53 euros, alors que le groupe nucléaire en difficulté a prévenu qu'il enregistrerait une forte perte en 2015 en raison des coûts liés à sa restructuration, qui prévoirait aussi une nationalisation de sa filiale stratégique Areva TA en plus de la cession à EDF (+1,05% à 13,04 euros) de sa branche réacteurs.

Du côté des petites capitalisations, la société de biotechnologie Poxel a vu son cours de bourse s'envoler de +20,4% à 10,20 euros, portant ses gains à près de 40% en cinq séances, à la suite de l'annonce le 14 décembre du premier site clinique de l'étude de phase 2b sur son produit le plus avancé, l’Iméglimine.

L'action du spécialiste du recyclage du plomb et des métaux spéciaux Recylex a flambé de 15,8% à 1,47 euro, poursuivant sa remontée après l'annonce en début de semaine de la finalisation de son plan de continuation sur 10 ans adopté en novembre 2005, consacrant une enveloppe totale de 58 millions d’euros.

Crossject a bondi de 8,2% à 8,59 euros. Dans un entretien à Tradingsat.com, le PDG a annoncé que la société était "dans la dernière ligne droite pour déposer au premier semestre 2016 la demande d’autorisation sur le marché pour Zeneo Méthotrexate", son super générique pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...