Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le marché fragilisé par l'intransigeance allemande sur la grèce et la bce
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 528.82 -0.70 % Temps réel Euronext Paris
4 527.84Ouverture : 4 545.25+ Haut : 4 490.15+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 4 560.61Clôture veille : 3 254 440 KVolume :

Cac 40 : Le marché fragilisé par l'intransigeance allemande sur la grèce et la bce

Le marché fragilisé par l'intransigeance allemande sur la grèce et la bceLe marché fragilisé par l'intransigeance allemande sur la grèce et la bce

(Tradingsat.com) - Les craintes persistantes autour de l'avenir de la zone euro et du destin de la Grèce en particulier ont pesé sur les marchés actions européens, qui se sont retournés à la baisse lundi malgré une certaine détente observée sur les taux d'emprunt d'Etat espagnol et italien. Alors qu'une sortie de la Grèce a de nouveau été évoquée par la presse ce week-end, l'Allemagne a douché lundi les espoirs d'interventions futures de la Banque centrale européenne (BCE) pour lutter contre la crise de la dette, avant la visite prévue cette semaine à Berlin du président français François Hollande et du premier ministre grec Antonis Samaras.

Le magazine Der Spiegel a rapporté dimanche que la BCE envisageait de fixer des seuils de taux d'intérêt pour les obligations souveraines de pays en difficulté et qu'elle ne rachèterait ces obligations que si elles étaient assorties d'un taux dépassant un certain seuil de prime par rapport au rendement du Bund équivalent. Un porte-parole du ministère allemand des Finances a de son côté estimé qu'"un tel instrument serait certainement très problématique". Enfin, la Bundesbank a renouvelé lundi ses critiques envers le nouveau programme de rachat de titres souverains envisagé par la BCE.

Alors que l'indice DAX allemand surnageait à Francfort, la Bourse de Paris s'est enfoncée dans le rouge après un début de journée hésitant, pour finalement limier son recul. Le CAC 40 a ainsi cédé 0,22% à 3 480 points, largement pénalisé par les valeurs bancaires au premier rang desquelles Crédit Agricole (-4,4%) dont les résultats semestriels seront publiés la semaine prochaine.

De son côté, Société Générale a perdu 3,6% et BNP Paribas 1,8%. Les sociétés technologiques ont également souffert, à l'image de STMicroelectronics et Alcatel-Lucent. En revanche, Saint-Gobain et les valeurs défensives ont tiré leur épingle du jeu, à l'instar de Pernod Ricard, Sanofi et Danone.

Hors CAC 40, Natixis a décroché de plus de 3% avec Air France-KLM, un dossier qui a aussi pâti de prises de bénéfices après le rebond de vendredi. NicOx et Hi Media ont reculé de plus de 3% également. A la hausse, citons principalement Pierre et Vacances (+13,4%), Archos (+8,3%) et Recylex (+7,8%).

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...