Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 rebondit avec le secteur bancaire
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
4 735.48 +0.87 % Temps réel Euronext Paris
4 709.89Ouverture : 4 748.51+ Haut : 4 688.58+ Bas :
+0.54 %Perf Ouverture : 4 694.72Clôture veille : 4 863 280 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 rebondit avec le secteur bancaire

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris rebondit mardi dans un marché soulagé par les annonces de BNP Paribas, qui a maintenu son dividende malgré de lourdes sanctions aux Etats-Unis. La banque française se hisse en tête des hausses du CAC 40.

BNP Paribas a enfin réglé son contentieux avec la justice américaine. Les investisseurs ont d'ailleurs très bien réagi mardi à l'annonce du verdict tombé hier soir après la clôture de Wall Street. En tête d'affiche, le titre bondit de près de 4%, tirant l'ensemble du secteur bancaire vers le haut.

Accusé d'avoir violé des règles d'embargo aux Etats-Unis, le groupe a finalement écopé d'une amende de 8,97 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros) et s'est vu interdire d'effectuer certaines opérations de compensation en dollar pendant un an, et ce à compter du 1er janvier 2015.

Les marchés avaient largement anticipé les sanctions américaines, mais s'inquiétaient d'une éventuelle annulation du dividende voire d'une augmentation de capital pour financier le montant de la peine. BNP a maintenu le versement d'un coupon de 1,5 euro au titre de l'exercice 2014.

Renault grimpe de 3,9% après la publication de ses chiffres commerciaux de juin. Le constructeur a annoncé des ventes en hausse de 12,5% le mois dernier (+ 34 839 véhicules par rapport à fin juin 2013), soit la plus forte progression du marché tous groupes confondus.

Danone prend pour sa part 1,4% alors que Kepler Cheuvreux a relevé sa recommandation sur le titre de "Conserver" à "Achat".

A l'inverse, Alstom et Airbus sont pression, cédant respectivement 2,4% et 1,8%.

Enfin, la cotation de l'action Club Méditerranée a repris mardi midi en forte hausse (+10,4% à 21,54 euros), dépassant légèrement le prix (21 euros) de la contre-offre lancée la veille par l'homme d'affaires italien Bonomi sur le groupe de loisirs, signe que certains investisseurs s'attendent peut-être à une surenchère des initiateurs de la première offre.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...